CYCLISME

Nantes - Ce très cher Tour de France

Si le succès populaire de la course est assuré, l'accueil des coureurs et de la caravane réclame une contrepartie...

Si le succès populaire de la course est assuré, l'accueil des coureurs et de la caravane réclame une contrepartie.

· Grosses dépenses - En attendant d'éventuelles retombées positives en termes d'image, recevoir le Tour a surtout un coût pour les collectivités : plus d'un million d'euros au total. Bien que responsable de 80 km de routes empruntées par les coureurs, le département n'a dépensé que 92 000 euros pour la voirie, la sécurité et les heures de travail de 80 agents. Ville-étape, la mairie de Nantes a investi, elle, quelque 300 000 euros pour la sécurité, l'aménagement du village du Tour, la communication et les heures de travail d'une centaine d'agents. La palme de la dépense revient à la communauté urbaine : 736 000 euros pour l'aménagement de voirie à Couëron, Indre, Saint-Herblain et Nantes. Un entretien qui aurait « dû être réalisé de toute façon un jour ou l'autre », assure Nantes métropole. Seul le rond-point Jacksonville à Nantes a été spécialement découpé pour le Tour (89 000 euros).

· Perturbations à gogo - De Guémené-Penfao à Nantes, les routes départementales 15, 49, 17, 91 et 107, ainsi que les voies attenantes, seront coupées à la circulation de 12 h à 18 h. A Couëron et Indre, les bacs de Loire seront interdits à tous les véhicules à moteur de 13 h à 19 h. A Nantes, l'accès aux quais de la Fosse, de l'Ai­guillon et E. Renaud sera fermé jusqu'à 21 h. Idem pour le boulevard de la Prairie-au-Duc et le site des Chantiers. Enfin, la ligne 1 de tram est coupée jusqu'à 20 h entre les arrêts Commerce et Gare-maritime.