Nantes métropole: Les élus donnent leur feu vert aux deux stades à la Beaujoire

URBANISME Le principe d'une vente pour la construction du nouveau stade privé du FC Nantes a été validé...

Frédéric Brenon

— 

Image de synthèse de l'intérieur du nouveau stade du FC Nantes. Avec son écran géant circulaire.
Image de synthèse de l'intérieur du nouveau stade du FC Nantes. Avec son écran géant circulaire. — HKS/ATSP
  • Les élus de Nantes métropole valident le principe de la vente d'une parcelle au FCN pour y construire un stade privé de football.
  • Le stade de la Beaujoire serait conservé pour d'autres sports. Il y aurait donc deux grands stades l'un à côté de l'autre.

Réunis en conseil métropolitain, les élus de Nantes métropole ont approuvé ce vendredi après-midi, d’une courte majorité (53 voix pour, 41 contre, 1 abstention), le principe de la vente d’un terrain permettant la construction d’un nouveau stade privé pour le FC Nantes à la Beaujoire. Ils ont également approuvé le maintien de l’actuel stade de la Beaujoire.

On s’oriente donc vers la coexistence de deux grands stades l’un à côté de l’autre à l’horizon 2023, date de livraison prévisionnelle du nouveau stade. La vente du terrain de 9 ha, dont le prix n’est pas encore connu, devra tout de même être définitivement validée au conseil métropolitain de février 2019.

La Beaujoire pour d’autres sports

Le projet du FCN est de bâtir un stade de 40.000 places à l’emplacement du parking principal du stade de la Beaujoire. Cette nouvelle enceinte, couverte par un toit rétractable, est estimée à 200 millions d’euros. Elle serait financée uniquement par des fonds privés, principalement ceux du club et de son président, Waldemar Kita.

Juste à côté, l’actuel stade de la Beaujoire (35.000 places) serait conservé et resterait propriété de la métropole. Son usage est toutefois à redéfinir dans la mesure où le FC Nantes n’en serait plus le club résident. Une concertation avec les acteurs sportifs sera lancée en janvier. L’enceinte pourrait être reconfigurée, indique l’exécutif de Nantes métropole.

Des contestations exprimées

Ce vendredi, les élus Les Républicains ont voté contre le projet, pointant du doigt une « décision ubuesque » ou une « absurdité ». Les écologistes ont, eux aussi, voté contre, préférant une « rénovation du stade de la Beaujoire ». Malgré leurs réserves sur le dossier, les élus LREM ont voté pour (l'un d'eux s'est abstenu). La grande majorité des élus socialistes et communistes ont soutenu le projet.

La construction d’un nouveau stade pour le FC Nantes, associée au maintien du stade la Beaujoire, est contestée par au moins quatre associations de supporters, ainsi que trois associations de riverains. Elles défendent l’idée d’un seul et unique stade, possible par la rénovation de la Beaujoire, en augmentant sensiblement le loyer octroyé au FCN.