Nantes et Saint-Nazaire: La vente d'alcool dans les magasins interdite jusqu'à dimanche midi

SECURITE L'arrêté préfectoral vise la vente d'alcool, de produits inflammables et d'artifices...

F.B.

— 

Vente d'alcool dans un supermarché (illustration).
Vente d'alcool dans un supermarché (illustration). — Rafael Ben-Ari/Cham/NEWSCOM/SIPA

En prévision des manifestations du week-end, le préfet de Loire-Atlantique a décidé d’interdire la vente d’alcool dans les magasins. L’arrêté préfectoral d’interdiction​, qui vaut pour les territoires des communautés urbaines de Nantes et de Saint-Nazaire uniquement, débute dès ce vendredi midi et court jusqu’à dimanche midi.

L'objectif est de prévenir les risques de débordements liés à une alcoolisation des manifestants, mais aussi d'emppêcher la propagation de bouteilles pouvant être transformées en engins incendiaires.

Pas de produits inflammables non plus

Sont donc interdites à la vente toutes les boissons alcoolisées, y compris bières, vins, cidres et « premix », dans tous les établissements de distribution alimentaire : supermarchés, supérettes, épiceries, libres-services, rayons alimentaires dont l’alimentation n’est pas l’activité principale… Les bars, restaurants et cavistes ne sont pas concernés par la mesure.

Par ailleurs, toute vente ou transport de produits inflammables et artifices de divertissement est également interdite.

« Je renouvelle mon appel au calme et à la responsabilité, afin d’éviter toute forme de violence pour que ces manifestations puissent se dérouler dans le calme, déclare le préfet, Claude d’Harcourt. Je demande solennellement à la population de se désolidariser de ceux qui se livrent à des actes de violence. »