Jérôme Alemany, conseiller départemental de Loire-Atlantique, frappé par plusieurs individus vendredi à Nantes.
Jérôme Alemany, conseiller départemental de Loire-Atlantique, frappé par plusieurs individus vendredi à Nantes. — J. Alemany

FAITS DIVERS

Loire-Atlantique: Un élu molesté devant un lycée nantais ce vendredi

Le conseiller départemental tentait d’empêcher des casseurs de retourner une voiture à proximité de son lieu de travail. Un collègue a également été frappé…

Jérôme Alemany, conseiller départemental (PS) de Loire-Atlantique, a été frappé par plusieurs individus ce vendredi matin à proximité du lycée Nelson-Mandela, sur l’île de Nantes. L’agression est survenue alors que l’élu, salarié du bailleur social Habitat 44, se rendait à son travail, quartier Beaulieu, au moment même où s’organisait une manifestation lycéenne. « C’était hyper électrique. On a vu des individus, probablement pas des lycéens, qui commençaient à retourner une voiture. On a essayé de les raisonner mais ils s’en sont pris à nous. »

Jérôme Alemany a reçu plusieurs coups au visage. Le directeur d’Habitat 44, Jean-Noël Frexinos, a également été violenté. Lui souffre d’une plaie à l’arcade, en plus de divers hématomes. Tous deux ont déposé plainte, après des examens au CHU.

« Il faut que tout le monde se calme »

« C’est choquant mais on s’en remettra », rassure Jérôme Alemany, convaincu que les agresseurs ignoraient son statut de conseiller départemental.

« Je suis moins inquiet par mon état que par l’ambiance actuelle dans le pays, poursuit le socialiste, préoccupé. On a tous des motifs de mécontentement mais il faut que tout le monde se calme. Ça ne sert à rien de passer ses nerfs sur du matériel et, encore moins, sur des hommes et femmes. »

Plusieurs lycées de Loire-Atlantique ont été bloqués partiellement ou totalement par des manifestations d’élèves ce vendredi matin. La police a dû intervenir à quelques reprises à Nantes.