Loire-Atlantique : La colère se répand dans les lycées

MANIFESTATIONS Plusieurs manifestations devant des lycées ce vendredi...

F.B.

— 

Manifestations devant le lycée Jean-Perrin à Rezé, vendredi 7 décembre 2018..
Manifestations devant le lycée Jean-Perrin à Rezé, vendredi 7 décembre 2018.. — F.Brenon/20Minutes

Le mouvement se diffuse. Plusieurs lycées de l'agglomération nantaise sont perturbés ce vendredi matin par des manifestations d'élèves. Les établissements Livet, Jean-Perrin, Monge-La Chauvinière, Camus, La Colinière, Nelson-Mandela, Carcouët, entres autres, ont fait l'objet de blocages ou tentatives de blocages. A Saint-Nazaire, à Châteaubriant et à Machecoul, des lycéens sont également mobilisés.

La police est intervenue pour libérer des axes de circulation à proximité des lycées Livet, Monge, La Colinière et Camus. Quartier Boissière, les forces de l'ordre ont reçu des projectiles. Sur l'île de Nantes, un conseiller départemental de Loire-Atlantique a été frappé alors qu'il tentait d'empêcher des individus de retourner une voiture.

Campus du Tertre fermé jusqu'à lundi

La majorité des manifestants proteste contre le dispositif Parcoursup et la réforme du baccalauréat assimilés à une « sélection ». Mais certains élèves expliquent également soutenir le mouvement des « gilets jaunes ». D'autres contestent l'augmentation des frais d'inscription pour les étudiants étrangers, motif principal de la colère exprimée depuis jeudi sur le campus du Tertre de l'université de Nantes.

Ce dernier, justement, est fermé jusqu'à lundi. Décision prise par la présidence de l'université en raison des blocages qui rendaient extrêmement compliqués l'accès au cours.