Nantes: Douze rames de tramway retirées de la circulation après des incidents

TRANSPORTS Des problèmes techniques sont survenus ce mardi matin, indique la Semitan...

F.B.

— 

Un tramway du constructeur CAF à Nantes /SALOM-GOMIS
Un tramway du constructeur CAF à Nantes /SALOM-GOMIS — SIPA

Douze rames de tramway ont été immobilisées ce mardi à la suite d’incidents techniques, annonce la Semitan. Il s’agit des rames conçues par le constructeur espagnol CAF (Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles), utilisées sur la ligne 1 depuis 2012. Deux incidents matériels, dont l’origine est indéterminée, se sont produits ce mardi matin, précise la Semitan, qui ne souhaite pas donner plus de détails.

Par « principe de précaution », elle a décidé de mettre à l’arrêt toute la flotte jusqu'à nouvelle ordre. Le temps de procéder aux investigations. « Le constructeur a été mis en demeure d’apporter des réponses dans les meilleurs délais », ajoute l’entreprise nantaise.

Fréquence réduite aux heures de pointe

Evidemment, le retrait de 12 tramways aura des conséquences sur le trafic. La fréquence aux heures de pointe est ainsi réduite de 30 secondes sur chaque ligne. La fréquence en heures creuses et le soir reste inchangée.

Sollicitée, la CFDT explique qu’elle avait déjà alerté à plusieurs reprises la direction sur des « problèmes de freinage » constatés sur des rames CAF ces dernières années. Le syndicat ignore toutefois s’il s’agit du même problème cette fois-ci. « Si la direction a décidé de retirer toutes les rames, ça veut dire qu’il y avait un risque pour la sécurité », considère-t-elle.

Le parc de tramway à Nantes est constitué de 91 tramways issus de trois génération : les rames Alstom, les rames Bombardier et les rames CAF.