Nantes: Quatre jeunes interpellés après des heurts devant le lycée Camus

FAITS DIVERS Des élèves manifestaient contre Parcoursup lorsque la situation s'est envenimée...

F.B.

— 

Illustration de la police.
Illustration de la police. — F. Lodi / 20 Minutes

La grogne contre le dispositif Parcoursup et la réforme du baccalauréat reprend de la vigueur à Nantes. Ce lundi, les lycées Carcouët et Jules-Verne ont été légèrement perturbés par des manifestations d’élèves, encouragés par le mouvement de contestation des « gilets jaunes ». Au lycée Albert-Camus, situé quartier Bellevue, la tension a été plus vive, rapporte la police nationale.

Gaz lacrymogènes

En début de matinée, plusieurs jeunes ont profité de l’installation d’un barrage filtrant pour mettre à feu des poubelles. Les forces de l'ordre sont alors intervenues mais ont essuyé quelques jets de projectiles. Des gaz lacrymogènes ont été employés pour disperser les manifestants. La confusion aux abords de l’établissement s’est prolongée durant plusieurs heures. Le calme est revenu en début d’après-midi.

Deux mineurs âgés de 16 ans et un troisième âgé de 17 ans ont été interpellés pour des « violences volontaires avec arme par destination ». Un quatrième homme, âgé de 19 ans, a été arrêté pour le même motif alors qu’il s’était réfugié dans le tramway. Tous les quatre ont été placés en garde à vue.