Nantes : Les salons Mauduit reprennent vie

PATRIMOINE La grande salle festive, qui a fermé ses portes en 2002, a été reconstruite sous terre

Frédéric Brenon

— 

Le grand salon Mauduit reconstruit presque à l'identique.
Le grand salon Mauduit reconstruit presque à l'identique. — F.Brenon/20Minutes
  • L'inauguration du grand salon Mauduit a lieu vendredi et samedi.
  • Outre le salon, le site Désiré-Colombe abrite un pôle associatif, une crèche et 120 logements.
  • L'ancienne Bourse du travail, l'ancien lycée Livet et l'ancienne Mutualité se trouvaient à cet endroit.

C’est un lieu « emblématique de l’histoire nantaise ». Pendant près d’un siècle, les salons Mauduit ont accueilli, quartier Dobrée, des bals, soirées festives, spectacles et meetings politiques. « La foule, la chaleur, le bruit, c’était un foutoir extraordinaire », se souvient Alain Robert, adjoint au maire de Nantes. En 2002, l’endroit, vétuste, est contraint de fermer pour des raisons de sécurité. Seize ans plus tard, le grand salon Mauduit rouvre ses portes. Il ne s’agit pas de l’original, finalement démoli en 2015 avec ses salons annexes, mais d’une copie très réaliste.

Des éléments art déco

La salle de 1000 m2, pouvant accueillir jusqu’à 350 personnes assises, a été reconstruite quasiment à l’identique, en sous-sol, dans le cadre du grand projet immobilier Désiré-Colombe. Des éléments authentiques, tels que les luminaires et garde-corps art déco, les bas-reliefs en staff ou le buste de Mauduit, ont été conservés et restaurés. La scène, le parquet, le grand escalier sont similaires au passé. « L’acoustique a été soigneusement étudiée. Aucun bruit ne sera audible à l’extérieur », ajoute l’architecte Xavier Leibar. Le salon, qui a subi deux ans de chantier, est inauguré ce vendredi soir. Un bal inaugural s'y tiendra de 20h30 à 23h. Une soirée hip-hop est aussi prévue samedi (20h30-23h).

Le grand salon Mauduit ouvrira en janvier 2019.
Le grand salon Mauduit ouvrira en janvier 2019. - F.Brenon/20Minutes

Associations, crèche, logements, jardin public

Sur le même site, outre le salon Mauduit, le projet Désiré-Colombe propose le plus grand pôle associatif de la ville (une quarantaine d'associations attendues), équipé de bureaux, salles de réunion, de danse ou de musique.

Une salle de danse du pôle associatif.
Une salle de danse du pôle associatif. - F.Brenon/20Minutes

Une crèche d’une soixantaine de places est également ouverte depuis janvier, de même que le jardin public Say, devenu traversant entre les rues Leloup et Colombe. Quelque 120 appartements (dont 35% de logements sociaux et abordables) ont aussi été érigés, la moitié étant d'ailleurs déjà habités.

La cour de Désiré-Colombe, depuis le pôle associatif.
La cour de Désiré-Colombe, depuis le pôle associatif. - F.Brenon/20Minutes

L’ensemble réunit des immeubles neufs et des bâtiments anciens réhabilités, en particulier l’ancienne Bourse du travail (siège des syndicats jusqu'en 2001), l'ancien lycée Livet et l'ex-Mutualité. En sous-sol, un parking public de 220 places a été creusé. « Ça va redonner un élan à cette partie ouest du centre-ville qui avait pris un coup avec la fermeture des salons Mauduit en 2002 », espère Alain Robert.