Nantes: Braquage à main armée d'un camion Chronopost, la plupart des colis ont disparu

FAITS DIVERS Un fourgon transportant des colis a été braqué vendredi matin à Carquefou...

F.B.

— 

Illustration d'un contrôle de gendarmerie.
Illustration d'un contrôle de gendarmerie. — FRED TANNEAU / AFP

Début de journée agitée, vendredi, pour les gendarmes de Loire-Atlantique. Peu avant 7h, ils sont alertés d’un braquage à main armée à Carquefou. Deux personnes viennent d’intercepter un fourgon de livraison de colis, à proximité du dépôt Chronopost, et de braquer le conducteur avec une arme. Les malfaiteurs se sont enfuis avec le véhicule et sa marchandise, rapporte la gendarmerie.

Dépêchés dans le secteur, les gendarmes parviennent à repérer le fourgon qui tente de leur échapper. S’en est suivie une vive course-poursuite sur le périphérique, au milieu d’une circulation dense à cette heure. Pour garder de l’avance, le véhicule n’hésite pas à percuter plusieurs voitures. Les malfaiteurs abandonnent finalement le fourgon dans le quartier de la Beaujoire et repartent à pied. En vain. La gendarmerie parvint à les rattraper et à les arrêter.

Où sont les colis ?

Un troisième homme, suspecté d’être impliqué dans le braquage, a été également interpellé vendredi. Tous trois ont été placés en garde à vue. Ils devraient être mis en examen ce dimanche.

Reste un point important à régler pour les enquêteurs : la plupart des colis dérobés sont introuvables. Les malfaiteurs avaient visiblement eu le temps de cacher une grande partie de la marchandise. Car sur les 300 paquets à livrer, seuls 19 ont été retrouvés par les gendarmes dans le véhicule, selon Ouest-France.