Nantes: Un lycéen arrêté pour sa participation aux violences urbaines de juillet

FAITS DIVERS L'adolescent a avoué des incendies volontaires, jets de pierre et dégradations de véhicules dans la nuit du 3 au 4 juillet à Malakoff...

F.B.

— 

Un véhicule incendié à Nantes (quartier Malakoff), les pompiers mobilisés, le 4 juillet 2018.
Un véhicule incendié à Nantes (quartier Malakoff), les pompiers mobilisés, le 4 juillet 2018. — AFP

Quatre mois après les violences urbaines qui ont secoué plusieurs quartiers nantais, une personne suspectée d’avoir participé à plusieurs destructions de biens dans le quartier de Malakoff a été arrêtée ce jeudi à Nantes, rapporte la police. Il s’agit d’un lycéen âgé de 17 ans demeurant quartier des Hauts-Pavés. Identifié grâce à des traces ADN relevées sur un véhicule que les émeutiers avaient tenté de retourner, ce jeune homme de nationalité ivoirienne a été interpellé dans son lycée, vers 9h.

Placé en garde à vue, il a avoué avoir participé aux violences dans la nuit du 3 au 4 juillet. Il confie avoir brisé deux vitres d’un arrêt de bus, avoir jeté des pierres sur des policiers, avoir incendié des containers de poubelles, avoir cassé la vitre d’un fourgon. Il reconnaît également avoir tenté de retourner une Mercedes ainsi qu’une autre camionnette. Il sera convoqué le 26 février devant le juge des enfants en vue d’une mise en examen.

Dégâts très importants

La semaine dernière, un autre jeune homme, âgé de 22 ans, avait été interpellé​ pour des dégradations et jets de cailloux à Malakoff pendant les émeutes.

Les dégâts survenus dans ce quartier nantais début juillet avaient été très importants. La maison de quartier (maison des Haubans) avait été entièrement détruite par les flammes. Pas moins de 18 véhicules avaient également été incendiés. Le préjudicie financier s’élevait plusieurs millions d’euros.