Nantes: En allant sur l'île, l'école de design veut devenir «la meilleure du monde»

EDUCATION L'école de design de Nantes déménagera près des Nefs en 2022. Le projet architectural a été dévoilé mardi...

Frédéric Brenon

— 

La future école de design de Nantes, depuis le boulevard de la Prairie au duc.
La future école de design de Nantes, depuis le boulevard de la Prairie au duc. — MIMRAM/JOUIN MANKU/GPAA/Ida +

C’est l’un des plus grands établissements d’enseignement supérieur de l’agglomération nantaise. L’école de design Nantes-Atlantique, qui rassemble 1.460 étudiants, va quitter son site de la Chantrerie, au nord de Nantes, pour s’installer sur l’île de Nantes. Elle emménagera en septembre 2022 dans un bâtiment neuf de 11.500 m2 érigé boulevard de la Prairie au duc, en face de Trempolino et des Nefs. Le projet, évoqué depuis près de dix ans, a été dévoilé mardi.

Ce transfert permettra tout d’abord d’agrandir les locaux tout en réunissant l’école sur un site unique. « On aura 1650 étudiants à la rentrée 2022. On délivrera 250 diplômes, 13 programmes de master. Pour la cohérence, pour le personnel, les enseignants, être éclaté sur plusieurs sites, comme on l’est actuellement, devenait compliqué », justifie Emmanuelle Gaudemer, présidente de l’école de design. Il permettra aussi de quitter la Chantrerie, un « quartier excentré, difficile d’accès et qui offre peu de services en comparaison du centre-ville ».

Attractivité internationale

Surtout, ce déménagement doit contribuer à renforcer le rayonnement international de l’école, laquelle compte déjà 38 nationalités dans son effectif. « On veut faire de l’école de design la meilleure du monde, affirme sincèrement Emmanuelle Gaudemer. Ça passe par fournir aux étudiants nantais un parcours riche à l’étranger, ce que l’on parvient à faire avec nos studios à Shangaï (Chine), Pune (Inde), Sao Paulo (Brésil) et Montréal (Canada). Ça passe aussi par faire venir des étrangers à Nantes. Cette arrivée sur l’île de Nantes va nous y aider. »

Le bâtiment, haut de trois étages et doté d'un toit terrasse, jouera sur la transparence avec l’espace public. « On ne voulait pas d’une école fermée sur elle-même. On veut que les gens puissent voir ce qui s’y passe à l’intérieur », justifie Marc Mimram, architecte. Le projet prévoit également la création d’un immeuble de bureaux, juste à côté, que l’école pourra utiliser ponctuellement en réponse à d’éventuels besoins.

Enfin, dans ce secteur surnommé « quartier de la Création », l’école de design ne sera pas seule. Cinq autres écoles (école d’architecture, école des beaux-arts, Sciences Com, pôle des arts graphiques, CinéCréatis) s’y sont déjà installées récemment. La faculté de médecine doit aussi déménager à proximité de l’usine Béghin-Say à l’horizon 2026.

 

Un parking de 500 places

Sous la future école est prévu la construction d’un parking public souterrain. D’une capacité de 500 places répartis sur trois étages, il ouvrira en 2022. Son arrivée permettra de soulager le parking des Machines, déjà très fréquenté.  Il permettra surtout d’offrir des solutions de stationnement en prévision de l’ouverture du nouveau CHU sur l’île de Nantes en 2026. La facture, réglée par Nantes métropole, est de 17,5 millions d’euros.