VIDEO. Loire-Atlantique: Une sirène plonge au milieu des raies à l'Océarium du Croisic

LOISIRS Andrina se produit en public dans un bassin d'eau de mer pendant les vacances de la Toussaint...

Frédéric Brenon

— 

La sirène Andrina se produit à l'Océarium du Croisic.
La sirène Andrina se produit à l'Océarium du Croisic. — F.Brenon/20Minutes
  • Andrina se produit plusieurs fois par an à l'Océarium du Croisic.
  • Sous les yeux du public, la sirène répète les apnées dans un bassin peuplé de raies.
  • Son spectacle connaît un joli succès, en particulier auprès des enfants.

 

A chaque apparition, elle fait un carton auprès des enfants. Certains y voient une véritable créature aquatique, d’autres sont impressionnés par le costume. « C’est plus vrai que nature, mes deux filles sont fascinées, confirme une maman. Même pour les adultes, le spectacle est très étonnant à voir. »

Pour les vacances de la Toussaint, l’Océarium du Croisic (Loire-Atlantique) fait venir la sirène Andrina. Chaque mardi ( à 11h30 et 16h), la jeune femme plonge dans un vaste bassin d’eau de mer peuplé d’une centaine de raies et d’un banc de petits poissons argentés. Pendant 10 minutes, elle ondule, sourit, salue le public, en répétant les apnées.

La nageoire en silicone pèse 5 kg

« Je suis capable de tenir jusqu’à 50 secondes sous l’eau, raconte Andrina, 33 ans, originaire de Haute-Goulaine (Loire-Atlantique). L’exercice est assez éprouvant parce que je ne vois quasiment rien avec le sel et les projecteurs. Il faut aussi s’habituer à la température (19°C). Et puis la nageoire est lourde à porter. »

Le costume, conçu sur-mesure en silicone et tissu, pèse en effet 5 kg. Une charge à laquelle il faut ajouter une ceinture de plomb de 3 kg pour la stabilité. « Ça demande beaucoup de concentration et de travail. Je m’entraîne deux à trois fois par semaine en piscine. Je regarde des vidéos, j’écoute les conseils d’apnéistes. Et avant de plonger, je fais de la relaxation. »

Peu farouches, les raies s’approchent parfois. « Elles sont habituées aux plongeurs. Le seul risque serait de toucher leur dard, la piqûre est extrêmement douloureuse. Je fais donc attention à ne pas faire de gestes brusques. Il y a toujours une équipe à proximité prête à intervenir en cas de problème. »

Deux sirènes à faire ça en France

Animatrice de profession, Andrina nage ainsi en public plusieurs fois par an depuis octobre 2016, à la demande de l’Océarium chez qui elle venait au départ faire de simples photos déguisée en sirène. « Je ne me serais jamais cru capable de faire ça. J’avais peur de l’eau quand j’étais petite ! Les premières répétitions étaient une catastrophe. Encore aujourd’hui, je suis très critique envers moi-même. »

La nageoire de la sirène Andrina pèse 5 kg.
La nageoire de la sirène Andrina pèse 5 kg. - F.Brenon/20Minutes

L’Océarium, lui, ne regrette pas son choix. « C’est un spectacle quasiment unique puisqu’elles ne sont que deux sirènes à faire ça en France [avec Claire à l'Aquarium de Paris], justifie Nadine Auffret, directrice du site croisicais. Des visiteurs se déplacent spécialement pour l’occasion. On a aussi des fans qui reviennent exprès. On ne veut d’ailleurs pas la programmer sur des périodes de forte affluence, comme en été, car il y aurait trop de monde devant le bassin. »

Encouragée par ce succès, malgré les « réflexions désagréables de certains adultes », Andrina se verrait bien consacrer encore davantage de temps à sa passion. « J’ai déjà fait des interventions en Belgique, au Maroc. La pratique du mermaiding [de mermaid, sirène en anglais] attire de plus en plus de gens. Pourquoi pas tenter d’en vivre un jour ? ».