Nantes: Le Jardin des Fonderies fermé au public après plusieurs occupations de migrants

MIGRANTS Une opération de police a eu lieu dimanche matin...

J.U.

— 

Le Jardin des Fonderies est entouré de grilles et surveillé par des vigiles.
Le Jardin des Fonderies est entouré de grilles et surveillé par des vigiles. — F.Brenon/20Minutes

De grandes grilles ont été installées tout autour du site, et au moins cinq agents de sécurité surveillent les lieux. Depuis vendredi, l’accès au Jardin des Fonderies, ce parc couvert de 3 hectares situé sur l’île de Nantes, est fermé au public et ce « pour une durée indéterminée ».

La décision a été prise par la mairie après que plusieurs migrants​ avaient trouvé refuge sous les grandes halles, en fin de semaine dernière. Ce week-end et malgré les barrières, une vingtaine de personnes ont de nouveau réussi à s’y introduire. Une opération de police s’est déroulée dimanche matin pour procéder, dans le calme, à l’évacuation de ces exilés.

La ville de Nantes justifie sa position en rappelant l’annonce que Johanna Rolland, la maire (PS), avait fait après le transfert des migrants du square Daviais, fin septembre. « Plus aucune occupation sauvage sur l’espace public ne sera tolérée », avait-elle prévenu.