Loire-Atlantique: Les gendarmes démantèlent deux plantations de cannabis

STUPEFIANTS La saisie présentait un potentiel de 400.000 euros à la revente…

F.B.
— 
Plus de 200 pieds de cannabis ont été saisis.
Plus de 200 pieds de cannabis ont été saisis. — Gendarmerie nationale

Ils ne baissent pas les bras. Fin août, les gendarmes de Loire-Atlantique repèrent, lors d’une surveillance contre les cambriolages, une culture de cannabis sur la commune d’Héric, au nord de Nantes. Le site, qui contenait près de 200 pieds de plantes, était équipé de détecteurs de mouvement et gardé en permanence par une personne armée. Mais lorsqu’ils investissent les lieux, le 10 septembre, les gendarmes découvrent une plantation détruite et partiellement arrachée.

De Héric à la Chapelle-sur-Erdre

Les enquêteurs poursuivent leurs recherches et trouvent une seconde plantation, similaire, cette fois à la Chapelle-sur-Erdre. L’opération est déclenchée lundi dernier : neuf personnes sont interpellées sur place, dont certains défavorablement connus de la justice.

Quelque 214 pieds de cannabis sont saisis de même que 4 kg d’herbe séchée. L'équivalent deb 400.000 euros à la revente, selon la gendarmerie. De nombreuses armes de catégorie B sont également confisquées, dont un fusil à pompe, un revolver ou encore une carabine 22 LR.

A l’issue des gardes à vue, le parquet a requis six placements en détention provisoire.