Nantes: Le reliquaire du cœur d'Anne de Bretagne va rester caché jusqu'en... 2021

PATRIMOINE Cinq mois après son vol au musée Dobrée, le précieux coffret en or a été restitué au département…

Frédéric Brenon

— 

NANTES, 08/04/2014 Le reliquaire du coeur d Anne de Bretagne était exposé au musee de chateau
NANTES, 08/04/2014 Le reliquaire du coeur d Anne de Bretagne était exposé au musee de chateau — FABRICE ELSNER/20MINUTES
  • Le coffret en or renferme depuis 1514 le cœur de la reine Anne de Bretagne.
  • Il avait été dérobé en avril au sein du musée Dobrée à Nantes.
  • Il va rester dans un lieu sécurisé tenu en secret pendant au moins trois ans.

Cinq mois après son retentissant cambriolage au musée Dobrée à Nantes, le reliquaire renfermant le cœur d’Anne de Bretagne a été récupéré par les services du conseil départemental de Loire-Atlantique. Le précieux coffret funéraire en or, conçu en 1514 pour déposer le cœur de la défunte reine de France, avait été retrouvé à Saint-Nazaire six jours après sa disparition, puis avait été conservé par la police pour les besoins de l’enquête.

Il a finalement été « restitué cet été » au département, propriétaire du musée, indique ce vendredi Catherine Touchefeu, vice-présidente du département, lors d’une visite du laboratoire d’archéologie Arc’Antique.

En bon état mais pas visible avant 2021

« Le reliquaire se trouve désormais à l’abri, protégé » dans un lieu tenu secret. « Il est en bon état, il n’a pas été abîmé » pendant le cambriolage, précise l’élue. Seules quelques petites interventions d’entretien devront être effectuées avant sa présentation au grand public.

Sauf que celle-ci n’est pas envisagée avant « fin 2021 », date de réouverture du nouveau musée Dobrée entièrement rénové. Encore marqué par le vol, le département n’entend pas prendre le moindre risque. « Après ce qui s’est passé, on attend de présenter le reliquaire dans les meilleures conditions possibles. On sait qu’il va être très attendu », justifie Catherine Touchefeu.

« Une valeur inestimable »

Le vol du reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne avait suscité une vive émotion à Nantes et dans toute la Bretagne. « C’est une pièce d’une valeur inestimable, expliquait Philippe Grosvalet, président du département de Loire-Atlantique, au lendemain du vol. Bien plus qu’un symbole, l’écrin du cœur d’Anne de Bretagne appartient à notre Histoire. La reine Anne, duchesse de Bretagne, avait souhaité que son cœur soit inhumé auprès de ses parents. Sauvé de la fonte après la Révolution, il est conservé au musée Dobrée depuis 1886. »

Deux hommes, âgés de 23 et 24 ans, ont été mis en examen et écroués pour « association de malfaiteurs » et « vol de biens culturels » dans le cadre du cambriolage du musée Dobrée en avril. L’un des accès du bâtiment avait été fracturé, de même que plusieurs vitrines.