Nantes: Un policier condamné pour des violences en garde à vue

FAITS DIVERS Le fonctionnaire avait giflé à plusieurs reprises un jeune homme dans une cellule du commissariat central...

F.B.

— 

L'hôtel de police Waldeck-Rousseau à Nantes.
L'hôtel de police Waldeck-Rousseau à Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Un policier nantais, âgé de 48 ans, a été condamné mercredi à six mois de prison avec sursis pour avoir frappé à plusieurs reprises un homme étranger placé en garde à vue au commissariat central Waldeck-Rousseau le soir du samedi 1er septembre, rapporte Ouest-France.

L’affaire a été prise au sérieux par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) et la justice qui a visionné les images de la vidéo-surveillance. Le gardien de la paix était jugé par le tribunal correctionnel de Nantes pour des faits de violences par personne dépositaire de l’autorité publique dans l’exercice de ses fonctions.

Pas de blessure manifeste

Le gardé à vue, de nationalité angolaise, avait été interpellé le 31 août en centre-ville de Nantes pour outrage et rébellion. Selon l’enquête, il ne se montrait pas très coopératif au commissariat et aurait tenté de dégrader sa cellule. C’est à ce moment-là que le policier a perdu son calme et infligé plusieurs claques au jeune homme, âgé de 29 ans.

Ce dernier a porté plainte malgré l’absence de jour d’incapacité totale de travail (ITT). Le policier, quant à lui, conteste les faits de violence.

Il a été changé de service et n’a plus de contact avec le public.