Pays-de-la-Loire: La Coupe du monde pointée du doigt par les professionnels du tourisme

TOURISME Le mois de juillet a un peu plombé l’été malgré une météo radieuse pendant deux mois…

Frédéric Brenon

— 

La plage de la Source à Pornic (illustration).
La plage de la Source à Pornic (illustration). — F.Brenon/20Minutes
  • Les professionnels du tourisme livrent un bilan « contrasté » de juillet-août.
  • Si le mois d’août est bon, le mois de juillet est globalement jugé décevant.
  • La Coupe du monde aurait poussé les touristes à repousser leur départ.

Pour une fois, le soleil était largement au rendez-vous en juillet et en août dans les Pays de la Loire. On se disait alors que les professionnels du tourisme allaient forcément faire de belles affaires. Et bien non ! Réunis ce vendredi matin au conseil régional, la profession livre un bilan « contrasté » de cet été 2018.

Si le mois d’août a globalement été « très bon », le problème vient plutôt du mois de juillet, jugé « décevant » et « en deçà des années précédentes » par la plupart des responsables de filières (hôtels, restaurants, campings, meublés, lieux de visite…).

Les touristes ont attendu pour partir

Le début tardif des vacances scolaires (7 juillet) et, surtout, la Coupe du monde de football (jusqu’au 15 juillet) seraient les principaux coupables. « L’effet Coupe du monde est l’une des principales raisons de ce constat. Les touristes ont semble-t-il attendu la fin juillet pour partir en vacances ou ont raccourci leur séjour », regrette Cécile Onillon, responsable de l’observatoire régional du tourisme. Les bars diffusant les matchs ont tout de même, eux, réalisé des « recettes d’anthologie », principalement en milieu urbain.

D’autres éléments sont avancés pour justifier ce mois de juillet décevant : l’absence de pont du 14 juillet, la grève des cheminots, la hausse du prix du carburant, les offres attractives de certaines destinations étrangères… Même la canicule aurait eu un effet négatif sur plusieurs sites touristiques et sur l’hôtellerie de plein air, alors qu’elle a ravi les glaciers et restaurants de plage.

Les étrangers de retour

Une bonne nouvelle toutefois : le retour de la clientèle étrangère, déjà observé l’an dernier, se confirme. Près d’un tiers des hôteliers et restaurateurs des Pays de la Loire note une « fréquentation étrangère en hausse ». C’est le littoral de Vendée et Loire-Atlantique qui en a le plus bénéficié. Les Britanniques restent les premiers visiteurs étrangers, devant les Espagnols, les Belges, les Allemands et les Hollandais.

>> A lire aussi : Un parcours touristique passant par Nantes et Rennes pour attirer le flot de visiteurs du Mont-Saint-Michel