Pays-de-la-Loire: La région vilipende la SNCF après l’annulation de plusieurs TER faute de chauffeurs

TRAINS Plusieurs trains ont récemment été supprimés faute de conducteurs disponibles...

F.B.

— 

Les nouveaux trains régionaux TER Regiolis, en gare de Nantes.
Les nouveaux trains régionaux TER Regiolis, en gare de Nantes. — Julie Urbach / 20 Minutes

Ces derniers jours, plusieurs trains TER ont dû être supprimés en Pays de la Loire faute de conducteurs disponibles. Les lignes Saint-Nazaire-Nantes, Nantes-Angers-le Mans et Nantes-Rennes sont principalement touchées. Des problèmes de gestion des plannings et, plus particulièrement, des congés estivaux expliqueraient ces absences. Une explication qui fait bondir le conseil régional des Pays de la Loire​, lequel finance le transport régional à hauteur de 150 millions d’euros chaque année.

« Il est inadmissible que le manque de conducteurs n’ait pu être anticipé et que la région n’en ait pas été informée au préalable officiellement par la SNCF. Il appartient à la SNCF de mettre en œuvre l’organisation nécessaire pour assurer le service financé par la collectivité régionale », s’insurge Roch Brancourt, vice-président de la région.

« Un nouveau message négatif envoyé aux usagers »

Le conseil régional des Pays de la Loire, qui a signé le 1er janvier 2018, une nouvelle convention de service public avec la SNCF, avec un système de pénalités plus sévère qu’auparavant, enfonce le clou. « Toute suppression de train met en difficulté les usagers et c’est l’image du réseau régional qui en pâtit. Après l’épisode des grèves à répétition qu’ont subi les usagers en 2018, la SNCF leur envoie à nouveau un message négatif alors qu’il s’agit de les reconquérir en leur assurant un service de qualité. »

Une bonne nouvelle sur le réseau, toutefois : après sept mois d’interruption suite à des dysfonctionnements électriques, la circulation des TER sur la LGV et la Virgule de Sablé a repris le 27 août, à un rythme quotidien de cinq allers‐retours.

>> A lire aussi : VIDEO. Plus spacieux et plus rapides, des nouveaux trains TER débarquent en Pays-de-la-Loire