Nantes métropole obligée de relancer une consultation pour gérer le Zénith

JUSTICE La nomination de la société Colling & Cie a été annulée par la justice administrative. Nantes métropole ne fait pas appel…

F.B.

— 

Des spectateurs devant le Zénith de Nantes avant le meeting de Marine Le Pen.
Des spectateurs devant le Zénith de Nantes avant le meeting de Marine Le Pen. — F.Brenon/20Minutes

Tout est à refaire. En début d’année, Nantes métropole avait lancé une procédure de consultation pour la gestion et l’exploitation du Zénith pour les huit ans à venir. La société Colling & cie, qui briguait sa propre succession, l'avait alors emporté. Sauf que l’un des concurrents défaits ne l’avait pas entendu ainsi.

S-PASS, qui gère déjà une trentaine de salles de spectacle en France, avait saisi le tribunal administratif de Nantes pour annuler la procédure. Le groupe évincé critiquait le calcul des notes attribuées aux candidats et s’estimait insuffisamment informé des attentes environnementales de Nantes métropole. Et il a obtenu gain de cause début de août, rapporte Ouest-France.

Une nouvelle procédure en septembre

Comment réagit Nantes métropole ? Sollicitée par 20 Minutes, la collectivité annonce avoir renoncé à faire appel « pour des raisons de délai d’attribution ». Nantes métropole va donc repartir à zéro et relancer un appel d’offres « à partir de septembre ». Quant à l’actuel contrat de gestion, lequel arrivait à échéance le 31 décembre 2018, il « sera prolongé jusqu’au 1er juillet 2019 ».

La société Colling & Cie a été fondée par Daniel Colling, co-fondateur du Printemps de Bourges. Colling & Cie est également l’exploitant du Zénith de Paris et du Zénith de Toulouse.

D’une capacité de 9.000 places (dont 4.900 assises), le Zénith de Nantes a ouvert ses portes en décembre 2006. Avec une moyenne de 336.000 spectateurs par an, il fait partie des Zénith les plus fréquentés de France.