Nantes: Plus de 55.000 euros dépensés en chèques volés, cinq suspects arrêtés

FAITS DIVERS Les gendarmes ont effectué plusieurs arrestations et perquisitions ce mercredi...

F.B.

— 

Objets saisis lors de la perquisition des gendarmes le 22 août.
Objets saisis lors de la perquisition des gendarmes le 22 août. — Gendarmerie nationale

Ils sévissaient depuis plusieurs mois dans la région nantaise. La gendarmerie de Loire-Atlantique a procédé à l'interpellation ce mercredi matin de cinq individus suspectés d’avoir multiplié les dépenses à l’aide de chèques volés. Arrêtés à leurs domiciles sur Nantes et la Chapelle-sur-Erdre, ces trois hommes et deux femmes ont immédiatement été placés en garde à vue et pourraient être mis en examen pour escroquerie en bande organisée.

Les enquêteurs les soupçonnent d’avoir effectué plus de 200 paiements frauduleux pour un montant total estimé à 55.000 euros. Lors de leurs perquisitions, les gendarmes ont ainsi trouvé « tout un tas de vêtements, des parfums, de l’électronique (payés grâce aux chèques), plus de 1.000 euros en numéraire mais aussi un chéquier volé ».

Au départ, la plainte d’un commerçant

Le préjudice pourrait encore grimper dans la mesure où environ 300 formules de chèques ont été identifiées comme pouvant être utilisées.

C’est la plainte d’un commerçant de Sainte-Luce-sur-Loire, en avril, qui a déclenché l’enquête des gendarmes. Un premier émetteur de chèques volés a d’abord été repéré puis des écoutes téléphoniques avaient permis d’identifier quatre autres suspectes.