VIDEO. Nantes: Une manifestation samedi pour trouver une solution aux expulsions de migrants

HEBERGEMENT Les manifestants ont été appelés à se rassembler devant le square Daviais, où près de 400 migrants avaient planté leurs tentes depuis un mois et demi avant d’être délogés…

Alexandra Segond

— 

Plusieurs associations ont porté plainte contre la mairie pour « mise en danger de la vie d’autrui », en pleine période de canicule.
Plusieurs associations ont porté plainte contre la mairie pour « mise en danger de la vie d’autrui », en pleine période de canicule. — FABRICE ELSNER/20MINUTES

Il leur fallait réagir. L’expulsion du lycée Leloup-Bouhier, où près de 300 migrants avaient trouvé refuge et se sont retrouvés sans proposition de logement, a suffi à mettre le feu aux poudres.

Une marche solidaire est prévue samedi 4 août à partir de 15 heures, au départ du square Daviais, où les migrants se sont finalement réinstallés après en avoir été expulsés le 23 juillet dernier.

Ce jeudi après-midi, rapporte France Bleu Loire Océan, plusieurs collectifs de défense de migrants se sont déjà rassemblés devant le square Daviais pour demander des solutions.

Une plainte déposée contre la mairie

La mairie de Nantes avait évoqué des travaux de désamiantage pour justifier l’évacuation de l’ancien lycée professionnel, provoquant l’intervention des forces de l’ordre… Aucune solution de relogement n’a été proposée aux 280 personnes qui campaient là depuis presque dix jours.

« La mairie tient un double discours. Un coup elle assure qu’il n’y aura plus d’expulsion, puis elle demande l’évacuation de ce lycée sans aucune solution », s’emporte François Prochasson, du collectif Soutien de Migrants Nantes. Il déplore aussi le manque de temps laissé aux migrants pour préparer leur départ. Par ailleurs, plusieurs associations ont porté plainte contre la mairie pour « mise en danger de la vie d’autrui », en pleine période de canicule.

 

>> A lire aussi : Héberger un migrant à la maison, une initiative qui prend de l'ampleur à Nantes