Les enquêteurs de police ont émis l'hypothèse d'un lien entre les deux affaires,  qui pourraient finalement relever du trafic de drogue
Les enquêteurs de police ont émis l'hypothèse d'un lien entre les deux affaires, qui pourraient finalement relever du trafic de drogue — FRED SCHEIBER

ENQUÊTE

Nantes: Meurtre de Bellevue et tirs du quai de la Fosse, la piste de la drogue évoquée

Les enquêteurs se demandent si l’auteur du meurtre de Bellevue ne s’est pas livré à la police par « peur des représailles »...

Un « important centre de deal de drogue ». Le policier ne mâche pas ses mots pour qualifier la ville de Nantes, où un homme avait été abattu par balles dans le quartier Bellevue le 18 juillet dernier. Trois jours plus tard, des coups de feu avaient retenti quai de la Fosse contre un commerçant, qui a aussi été victime de dégradations.

Ces deux affaires, apparemment sans lien, pourraient finalement se référer au trafic de drogue, explique Breizh-Info.

L’ouest de Nantes, un lieu historique de la délinquance

Si le bar concerné par les tirs tremperait dans le trafic de stupéfiants, l’homme abattu quartier Bellevue est suspecté d’appartenir à un réseau. Son agresseur, qui s’est livré, est déjà connu des services de police. Il avait par ailleurs été attaqué au couteau à deux reprises par sa future victime, réfutant aux yeux des forces de l’ordre la simple « animosité » évoquée intitialement par le procureur de la République.

Plusieurs endroits de Nantes sont les cibles récurrentes de dégradations et d’agressions. « Nous savons qu’il y a du deal à leurs abords, et là où il y a du deal, il y a des dettes, des règlements de compte et des tensions », explique un policier. Dans les années 1970-1980, le quai de la Fosse était notamment (déjà) réputé pour être un haut lieu de la délinquance.