Nantes: Le camp de migrants du square Daviais évacué

MIGRANTS Depuis plus d’un mois, près de 400 personnes, dont des mineurs isolés, avaient posé leurs tentes dans ce square…

Alexandra Segond avec AFP

— 

Près de 400 personnes s'étaient installées square Daviais depuis la fin du mois de juin.
Près de 400 personnes s'étaient installées square Daviais depuis la fin du mois de juin. — D.P. / 20 minutes

L’opération s’est déroulée dans le calme. Ce matin, vers 8h30, les policiers ont encadré l’évacuation du square Daviais à Nantes, entre la place de la Petite-Hollande et l’île Feydeau. Depuis fin juin, plusieurs centaines de personnes, originaires essentiellement du Soudan et d'Érythrée, vivaient des conditions précaires.

D’importants risques sanitaires

Pour faciliter les opérations, les migrants du square ont reçu des bulletins en français, en anglais et en arabe. Ils ont été invités se rendre à un guichet d’accueil temporaire afin que les services de l’État évaluent au mieux leur situation, notamment les personnes les plus vulnérables (femmes, enfants, personnes âgées). Par ailleurs, la préfecture avait annoncé avoir trouvé une centaine de places d’hébergement en Pays-de-la-Loire.

L’évacuation du square avait été demandée en urgence, notamment pour des raisons sanitaires : « L’objectif de cette expulsion est de mettre fin à une situation présentant des risques élevés pour la santé et la salubrité publiques ». La mairie ayant refusé de demander l’évacuation, la préfecture avait choisi de saisir le tribunal administratif de Nantes.

>> A lire aussi : VIDEO. Les migrants de plus en plus nombreux square Daviais à Nantes

>> A lire aussi : La maire de Nantes Johanna Rolland refuse d'évacuer un camp de migrants