Nantes: Enfin une nuit calme dans les quartiers

VIOLENCES URBAINES Un seul véhicule aurait été incendié la nuit dernière...

avec AFP

— 

Un véhicule incendié dans le quartier Bellevue, à l'ouest de Nantes.
Un véhicule incendié dans le quartier Bellevue, à l'ouest de Nantes. — S.Salom-Gomis/AFP

La nuit de dimanche à lundi s'est déroulée dans le calme dans les quartiers dits «sensibles» de Nantes après cinq nuits de violences consécutives à la mort d'Aboubakar Fofana, tué par un policier lors d'un contrôle.

Seul un véhicule aurait été incendié, à Rezé, selon la police. Aucun bâtiment public n'a été dégradé. Il n'y a pas eu non plus d'affrontement avec les forces de l'ordre.

Neuf personnes ont été placées en garde à vue, dont huit issues de la mouvance anticapitaliste pour avoir refusé de décliner leur identité, a précisé lundi la police. Trois poteaux supportant des caméras de vidéoprotection ont par ailleurs été sectionnés dimanche après-midi dans les quartiers du Breil et des Dervallières.

Tendance à l'apaisement

Ce bilan confirme la tendance à l'apaisement constatée dans la nuit de samedi à dimanche où 19 véhicules avaient brûlés, contre plusieurs dizaines les nuits précédentes.

La nuit de vendredi à samedi avait déjà été plus calme que les précédentes avec 35 véhicules incendiés dans toute l'agglomération et seulement un bâtiment public touché par un départ de feu. 

>> A lire aussi : Violences à Nantes: La préfecture interdit l'achat de jerricanes d'essence et de feux d'artifice