Aéroport de Nantes: Edouard Philippe annonce un fonds de compensation pour les riverains

SOCIETE Le Premier ministre se déplaçait à Nantes ce jeudi matin six mois après l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes...

Frédéric Brenon

— 

Le Premier ministre accompagné de la ministre Elisabeth Borne (à gauche) et de la préfète Nicole Klein (à droite).
Le Premier ministre accompagné de la ministre Elisabeth Borne (à gauche) et de la préfète Nicole Klein (à droite). — F.Brenon/20Minutes

En déplacement à Nantes ce jeudi en compagnie de la ministre des Transports pour rencontrer les élus locaux six mois après l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé la création d’un « fonds de compensation » pour les riverains subissant les nuisances aériennes de l’aéroport Nantes-Atlantique.

Abondé « par l’Etat, le futur concessionnaire de l’aéroport, voire les collectivités », ce fonds « permettra d’accompagner le financement des travaux d’insonorisation des habitations » des propriétaires qui le souhaitent « jusqu’à hauteur de 90 % ». Les collectivités réclamaient une prise en charge à 100 %.

Vers un transfert du collège Neustrie et de l’école de Saint-Aignan

Ce fonds de compensation permettra également « d’accompagner financièrement » le déménagement de plusieurs équipements publics particulièrement exposés aux nuisances sonores. Il a donné l’exemple du collège La Neustrie à Bouguenais et de l’école publique de Saint-Aignan-de-Grandlieu.

Enfin, le Premier ministre a indiqué que ce fonds de compensation aura aussi pour mission « la prise en compte du délaissement, c’est-à-dire la capacité qu’auront un certain nombre de propriétaires de vendre leur terrain dans des conditions correctes ». Le fonds de compensation pourra « financer l’acquisition ou compenser la moins-value éventuellement constatée ».

Les millions avancés par les collectivités sera rendu

La mise en service du fonds est envisagée pour début 2019. Aucun budget prévisionnel n’a été annoncé mais le Premier ministre estime que les « sommes seront largement suffisantes pour couvrir les deux premières années » d’activité.

Le Premier ministre a également acté le reversement «d'ici la fin de l'été» aux collectivités territoriales des 29 millions d'euros déboursés par elles entre 2011 et 2013 pour la construction du nouvel aéroport.

>> A lire aussi : Aéroport de Nantes: «Il n'y avait pas de plan B, pour personne», reconnaît Aude Amadou, députée