« Il n'y aura pas de licenciement au centre hospitalier de Nantes »

Frédéric Brenon - ©2008 20 minutes

— 

Appelé il y a cinq jours à la suite de la démission surprise de son prédécesseur, Pierre Gustin, le nouveau directeur général du CHU de Nantes, Daniel Moinard, a annoncé hier la mise en oeuvre d'un plan de « dynamisation et non pas de récession ». « Je suis là pour trois mois afin d'amorcer le retour à l'équilibre financier de l'établissement. Un autre directeur prendra ensuite le relais », explique-t-il. Le CHU accuse un déficit prévisionnel de 33 millions d'euros. Les syndicats craignent qu'une réduction importante des effectifs soit décidée pour réaliser des économies. « Nous maintiendrons l'ensemble du personnel, même les contractuels, assure Daniel Moinard. Tous les départs seront remplacés. En revanche, nous n'allons plus recruter. » Pour réduire les dépenses, le directeur propose aussi de réorganiser l'activité de soins, d'optimiser le plateau technique et de geler les projets d'investissement jugés non prioritaires.