Nantes: Un plan d'actions pour améliorer la propreté des rues

ENVIRONNEMENT La mairie de Nantes a décidé de faire la guerre aux détritus, cartons et encombrants....

Frédéric Brenon
— 
Des agents du nettoiement ramassent des détritus au sol quartier Bouffay.
Des agents du nettoiement ramassent des détritus au sol quartier Bouffay. — J.Urbach/20Minutes

Si la ville de Nantes n’est pas considérée comme une ville particulièrement sale, pas mal de progrès peuvent tout de même être accomplis en matière de propreté dans la rue. Ayant cette volonté de « monter clairement en puissance » sur le sujet, la mairie a décidé de lancer un nouveau plan d’actions, d’un montant total de 5 millions d’euros, alors qu’elle consacre déjà 15 millions d’euros par an au nettoiement de l’espace public. « C’est une préoccupation constante des habitants. Il en va de notre qualité de vie au quotidien », justifie Johanna Rolland, maire de Nantes.

Moyens humains contre les dépôts sauvages... Six postes seront créés pour traiter spécifiquement les détritus et déchets verts déposés au pied des immeubles ou jetés négligemment dans la rue. De mi-mai à mi-octobre, période où les Nantais sortent le plus, sept agents viendront en renfort pour étendre les horaires de nettoyage des places (dont le vidage des poubelles) jusqu’à 22h (au lieu de 19h) du lundi au samedi et jusqu’à 20h le dimanche.

... et es moyens matériels. Des corbeilles de plus grande capacité seront installées, de même que des cendriers devant les bars. Une centaine de collecteurs de verres et vêtements supplémentaires seront aussi installés. Les sacs Tri’sac de 50 litres, parfois laissés au pied des colonnes car trop lourds, seront remplacés par des sacs de 30 l.

Des amendes pour les auteurs d’infraction. Une brigade de cinq agents assermentés sera lancée en 2019 pour sanctionner et rechercher les auteurs de dépôts sauvages. Une amende de 68 euros sera délivrée en cas d’infraction. « Nous verbaliserons quand ce sera nécessaire », prévient Johanna Rolland. Une centaine de collecteurs de verres et vêtements supplémentaires seront aussi installés.

Haro sur les encombrants. Afin de diviser par deux le volume de points d’encombrants dans l’espace public, les locaux de pré-tri d’encombrants, aménagés en rez-de-chaussée d’immeubles, vont se généraliser. Treize sont déjà en test.

Les commerçants devront déposer leurs cartons. Sur quatre secteurs du centre-ville, les commerçants sont incités à déposer directement leurs cartons dans les véhicules de collecte plutôt que de les laisser dans la rue. L’expérience devrait se généraliser.

Cartons de commerçants sur les trottoirs du centre-ville de Nantes.
Cartons de commerçants sur les trottoirs du centre-ville de Nantes. - Frederic Brenon / 20 Minutes

Davantage d’urinoirs et sanitaires. Cinq urinoirs urbains (uritrottoirs) supplémentaires seront positionnés, portant leur total à huit. De même que huit sanitaires gratuits ouverts 24h/24, portant leur total à 13.

Des nouveaux éco-points et déchetteries. Un nouvel éco-point sera créé près du parc de la Gaudinière. Deux éco-points seront réhabilités à Chantenay et à la Beaujoire. La déchetterie de la Prairie de Mauves va aussi être réhabilitée.

Prévention et pédagogie renforcée. Une campagne de sensibilisation à la propreté sera lancée à l’automne. Une grande journée citoyenne, dans tous les quartiers, sera organisée le 15 septembre.