Nantes: Près de 5.000 manifestants dans les rues de Nantes

SOCIAL Le cortège s'est élancé vers 11h pour réclamer plus de moyens pour la fonction publique...

Q.B. et F.B.

— 

Manifestation pour la défense de la fonction publique à Nantes le 22 mai 2018.
Manifestation pour la défense de la fonction publique à Nantes le 22 mai 2018. — Q.Burban/20Minutes

Ils s’étaient donné rendez-vous à 10h mais se sont élancés peu avant 11h. Entre 4.500  (selon la police) et 5.500 personnes (selon les syndicats) ont manifesté ce mardi matin dans les rues de Nantes « pour la défense de la fonction publique ». Dans les rangs, de nombreux fonctionnaires des hôpitaux, de l’éducation, de l’administration. « L’hôpital n’est pas une entreprise, la santé n’est pas une marchandise », clame l’une des principales banderoles.

Pierre-Yves, enseignant au collège René-Guy-Cadou à Ancenis, s'inquiète du « manque de moyens » et des conditions de travail dégradées dans les établissements scolaires. « Dans mon collège, nous sommes seulement 65 profs pour 1.000 élèves. C'est insuffisant », proteste-il.

Union syndicale ce mardi

Des étudiants et salariés du privé étaient aussi présents. A l’image de Jonathan, informaticien, venu « soutenir le public ». « La politique de Macron favorise le capital mais pas l’humain », estime-t-il.

Le cortège, qui est parti de la place Ricordeau, a progressé vers le château puis la préfecture, à contresens des parcours habituels. Aucun heurt n'a été signalé. Pour une fois, l’ensemble des syndicats appelaient au rassemblement (CDFT, CGT, FO, Unsa, FSU, CFTC, Solidaires).

Les transports sont coupés en centre-ville ce mardi matin.