FC Nantes: Dans le sens des départs cet été, c'est rouge écarlate chez les Canaris

FOOTBALL Velléités de départ, bons de sortie, fins de contrat, offres d'achat etc., le FCN pourrait bien perdre une grosse dizaine de joueurs cet été...

David Phelippeau

— 

Emiliano Sala devrait partir vers d'autres cieux cet été.
Emiliano Sala devrait partir vers d'autres cieux cet été. — LOIC VENANCE / AFP
  • Fin de cycle oblige, de nombreux joueurs cadres devraient quitter le FC Nantes l'été prochain. 
  • Diego Carlos et Sala vont quitter le club alors que le président Kita fera tout pour garder Rongier, Lucas Lima ou Djidji (entre autres).

Il y a dix jours, Claudio Ranieri a eu recours à un plombier pour son dégât des eaux « londonien ». Cet été, c’est un conducteur de travaux qu’il va falloir au FC Nantes. Dans le sens des départs (et des arrivées par ricochet), la direction nantaise va être confrontée à un chantier considérable. Fin de cycle oblige, de nombreux éléments devraient partir vers d’autres cieux. L'arrivée d'un staff technique renommé pourrait forcément infléchir un peu la tendance.

En attendant, au club, ce « tsunami » très probable de départs génère beaucoup d’inquiétude. Le défi estival de Waldemar Kita sera double : (re)bâtir une ossature d’équipe en à peine trois mois… avec un nouveau staff, le départ de Claudio Ranieri ne faisant plus de doute depuis bien longtemps. Le tout en pleine période de Mondial. Le président nantais a un atout dans sa manche : ses principaux cadres sont tous sous contrat.

Ils vont partir. Il y a tout d’abord les fins de contrat et ils sont nombreux. Dubois va rejoindre l’Olympique Lyonnais. Thomasson, Iloki et Gandi vont prolonger leurs carrières ailleurs. Par ailleurs, les options d’achat de Khrin et Awaziem ne seront pas levées. Deux joueurs cadres vont partir en cas de belles offres : Diego Carlos et Sala. Sous contrat jusqu’en 2022, le défenseur brésilien ne sera pas retenu cet été contrairement à il y a un an. Des clubs russes avaient formulé des offres. D’autres prétendants devraient s’ajouter à une longue liste. Quant à Sala, il ne prolongera pas à Nantes. Sous contrat jusqu’en 2020, l’Italo-Argentin rêve d’Espagne. Cet hiver, un club ibérique aurait même fait une belle offre… Avec ces deux joueurs, Kita devrait amasser un beau pactole (50 % toutefois du transfert de Sala ira à Bordeaux).

Ils vont vouloir partir. Là aussi, une jolie cohorte. Bammou, qui a prolongé jusqu’en 2022 il y a un an, a de fortes chances d’aller voir ailleurs. L’hiver dernier, il a fait des pieds et des mains pour rallier Anderlecht en fin de mercato. Cette fois-ci, le club devrait lui ouvrir la porte si une offre convenable lui parvient. A un an de la fin de son contrat, Nakoulma, qui a réclamé à cor et à cri un départ lors des deux derniers mercatos, n’a pas changé d’avis. Il souhaite que le FCN le libère pour signer où il veut… Au grand dam du président Kita. Tatarusanu (sous contrat jusqu’en 2019), arrivé à Nantes l’été dernier grâce à l’insistance de Ranieri, pourrait aussi demander à quitter la Jonelière. A 25 ans, son remplaçant Dupé (2021) ne peut plus se contenter de rester sur le banc. Un départ (prêt) est envisageable. Enfin, Kwateng (2019) est susceptible d’aller voir ailleurs pour relancer une carrière qui a bien du mal à commencer.

Il y a une incertitude pour eux. Le FC Nantes devrait pouvoir s’appuyer sur eux pour l’avenir, mais… Quid de Rongier (2022) et Lucas Lima (2022) ? En cas d’offre mirifique pour ces deux joueurs (surtout le premier), il sera compliqué de les retenir. Mais, Kita a fait une priorité de les garder. A ce jour, la tendance n’est pas à un départ, mais en période de mercato, la vérité d’un jour est rarement celle du lendemain. Touré (2022) devrait susciter quelques belles offres. Certains l’imaginent prendre place dans la valise de Ranieri (il serait en partance pour un club anglais), qui l’apprécie beaucoup. Ngom (2021), mécontent de son temps de jeu sur la seconde partie de saison, pourrait faire le forcing pour partir. Sa cote pourrait grimper s’il est présent à la Coupe du Monde en Russie. Enfin, Djidji (2021), trimbalé en défense par Ranieri toute la saison, n'a pas caché son envie de voir autre chose. Le nouveau staff devrait néanmoins ne pas avoir de mal à retenir un joueur qui a un besoin impérieux de stabilité à son poste de défenseur central.

La porte leur est ouverte. On peut les appeler les « indésirables ». Pour El Ghanassy (2021), Kacaniklic (2020) et évidemment Sigthorsson (2020), la direction du FCN ne devrait pas se battre pour les retenir. Bien au contraire.

>> A lire aussi : FC Nantes: Waldemar Kita accuse son capitaine Léo Dubois d'avoir «triché» à Lyon

>> A lire aussi : FC Nantes: Absence de Ranieri aux 75 ans du club? Le coach nantais donne une version surréaliste