Nantes: Les cours sont suspendus mais les examens seront maintenus, prévient l'université

EDUCATION Le campus du Tertre est paralysé par la contestation de la loi Vidal...

F.B.
Nantes, le 3 mars 2016, un amphitéâtre de la faculté de Droit
Nantes, le 3 mars 2016, un amphitéâtre de la faculté de Droit — Frédéric Brenon

La répétition des blocus sur le campus universitaire du Tertre, à Nantes, en raison du mouvement d’opposition au plan Etudiant (loi Vidal), complique inévitablement la préparation des examens du second semestre. L’hypothèse d’une annulation pure et simple est même évoquée par certains étudiants et enseignants.

« Il n’est en aucun cas question de les annuler », assure le président de l’université de Nantes, Olivier Laboux. « Les examens du second semestre seront bien maintenus afin que les diplômes puissent être délivrés », prévient-il.

Des cours suspendus sur le campus du Tertre

Par ailleurs, l’université de Nantes suspend jusqu’à nouvel ordre les enseignements se déroulant sur une partie du campus du Tertre « en raison des blocages ». Les bâtiments concernés sont les suivants : Tertre, Censive, faculté des langues et cultures étrangères, Recteur Schmitt (sauf pour les étudiants du Service Universitaire des Langues).


« Les cours nécessitant des rattrapages pourront être délocalisés au besoin sur d’autres sites de l’université ou organisés à distance via les plateformes numériques d’enseignement », indique l’université.

Les personnels ont accès aux bâtiments. Les bibliothèques universitaires, ainsi que le Pôle étudiant, restent ouverts et accessibles. Les autres sites universitaires ne sont pas concernés.