Rallye des Gazelles: La Nantaise Véronique à l'assaut «de la grande inconnue»

AVENTURE A partir de ce jeudi, Véronique et sa copine Samantha vont affronter avec leur 4X4 le désert marocain dans le cadre du rallye des Gazelles...

David Phelippeau

— 

Samantha et la Nantaise Véronique juste avant le départ pour le Maroc.
Samantha et la Nantaise Véronique juste avant le départ pour le Maroc. — Hubert Hainault
  • La Nantaise Véronique Meunier court pour la première fois avec sa copine Samantha Jacquemin le rallye des Gazelles dans désert marocain.
  • Le départ de ce rallye-raid a été donné ce jeudi matin.
  • La Nantaise partage (avant le départ) sa peur bleue des grandes dunes.

Elle n’a pas la langue dans sa poche. Pas sûr qu’à partir de ce jeudi - date du début du rallye des Gazelles - Véronique (Meunier), cette Nantaise de 46 ans, puisse autant bavarder… À bord d’un 4X4 Jeep gris ( « Les filles du désert », équipage 122), et en compagnie de sa copine du sud de la France Samantha (« une toute jeune amitié »), cette responsable d’association commence ce jeudi une aventure d’une petite dizaine de jours dans le désert marocain.

« Un challenge sportif et une aventure à tout point de vue » selon Véronique, que les deux quadras ont décidé de tenter il y a deux ans au détour d’une conversation. Les deux femmes ont réalisé ce soir-là qu’elles avaient la même envie, la même soif d’aventure au même moment. Le rallye des Gazelles est alors devenu leur objectif commun.

>> A lire aussi : Toulouse: Deux soeurs partent à l'assaut des dunes du Maroc

Ce rallye-raid hors-piste 100 % féminin n’est pas le premier défi que se lance Véronique. Cette Nantaise d’adoption (depuis 5 ans), mère d’un petit garçon de deux ans et demi, a déjà vu du pays. Pêle-mêle : trek autour des Annapurna au Népal, road trip en Afrique occidentale, expériences professionnelles et humanitaires aux USA et au Cambodge… Mais, pour la première fois, place au désert marocain. Et face à l’immensité du celui-ci, cet irrépressible sentiment d’aller affronter « la grande inconnue ».

Une confiance totale en la pilote, Samantha

« Notre grande surprise, ça va être le sable, estime Véronique, ancienne directrice de Secours populaire sur Nantes. On sera un petit grain au milieu de nulle part. Il y a quand même un peu d’appréhension quand on voit des photos des grosses dunes. Il va falloir les gérer… Ce sont des pièges qu’on connaît en théorie, mais pas en pratique. »

Samantha sera la pilote, Véronique, la copilote. « Il ne faut pas arriver trop vite ou trop lentement en haut d’une dune. » Mais Véronique ne se fait pas de soucis : « C’est la voiture de Sam, elle la connaît par cœur… Elle garde la tête froide et décide vite. J’ai entièrement confiance en elle. »

Véronique et la lutte contre le cancer des ovaires

Adepte des « once in a life time expérience » (« une fois dans une vie »), Véronique - qui représentera la cause de la lutte contre le cancer des ovaires - est téméraire, mais pas inconsciente non plus.

« Il y a une vraie compétition, on va se prendre au jeu, mais il faut néanmoins ménager sa monture. On reste toutes les deux des mères de famille… » Deux mamans avec la tête sur les épaules et une devise qui en dit long sur leur envie de finir l’épreuve : « Never give up » (« N’abandonnez jamais »).

>>Sam et Véro ont une page Facebook intitulée « Les filles du désert 2018 - équipage 122 » pour suivre l’évolution de leur course