Hand: Le match Nantes-Nîmes à rejouer pendant 10 minutes, le club nantais fait appel

COUPE DE FRANCE Le club gardois avait porté réclamation en dénonçant une faute technique de l’équipe nantaise à la cinquantième minute de la rencontre disputée le samedi 10 mars…

David Phelippeau
— 
Le Nantais Romaric Guillo face à Zagreb (archives).
Le Nantais Romaric Guillo face à Zagreb (archives). — CHINE NOUVELLE/SIPA

Une situation ubuesque. La Commission des règlements et des litiges de la Fédération française de handball a tranché vendredi soir : les dix dernières minutes du quart de finale de la Coupe de France entre le HBC Nantes et l’USAM Nîmes, qui s’était tenu à la Trocardière le 10 mars, seront à rejouer. Ce soir-là, les Nantais l’avaient emporté sur le fil (27-26), mais à l’issue de la rencontre, les Gardois avaient posé une réserve technique.

>> A lire aussi : Nantes: Un braquage à la Trocardière, des dizaines de milliers d'euros dérobés

Pourquoi ? Parce que les Nantais avaient un joueur de trop sur le terrain lors de l'action qui leur permet d’égaliser à 23-23. Le pivot du HBCN Romaric Guillo, sorti pour reprendre de la résine, était revenu sur le terrain sans remarquer que son partenaire Dragan Pechmalbec - qui avait marqué sur cette action - avait pris sa place. Les arbitres et le délégué ne s’en étaient pas rendu compte non plus… A l’inverse des Nîmois furibonds sur le le banc de touche.

Les dix dernières minutes de ce match - dont la date n’a pas été fixée - vont être rejouées. Le match reprendra à 22-23 pour Nîmes avec une formation de Nantes en infériorité numérique (un Nantais exclu pour deux minutes). Les Gardois commenceront la « mini-rencontre » avec la balle…

Le HBCN a décidé de faire appel de la décision

Ce lundi soir, Nantes a fait savoir par le biais d'un communiqué qu'il faisait appel de cette décision et espère ne pas avoir à rejouer dix minutes de ce quart de finale. «Le HBC Nantesexprime un désaccord avec la décision de la CRL [Commission des Réclamations et Litiges] et l’ensemble de ses conséquences amenant à jouer un match de handball d’une durée de 10 minutes. Ainsi, le HBC Nantes fait appel de la décision de la CRL auprès du jury d’appel de la FFHandball en lui demandant de bien vouloir accorder le sursis à l’exécution provisoire de la décision de la CRL en application de l’article 8.10 du Règlement d’examen des réclamations et litiges.»

Le communiqué poursuit : «Nantes, qui évolue dans un calendrier contraint, espère que la commission d’appel se déroulera au plus tôt afin de ne pas perturber le bon déroulement de la compétition.»