Loire-Atlantique: Plus de 16.000 canards abattus en raison de la grippe aviaire

SANTE La présence d'un virus de grippe aviaire de gène H5 a été relevée dans un élevage de Legé...

F.B.

— 

Un élevage industriel de canards (illustration).
Un élevage industriel de canards (illustration). — GAIZKA IROZ / AFP

Pas moins de 16.600 canards ont été abattus dans un élevage de Legé, au sud de la Loire-Atlantique, annonce la préfecture ce jeudi. Un contrôle a en effet mis en évidence la présence d’un virus de grippe aviaire de gène H5 sur l’exploitation. L’abattage a eu lieu mercredi et des mesures de désinfection ont été lancées juste après.

>> A lire aussi : Grippe aviaire: Près de 20.000 canards abattus dans le Maine-et-Loire

Des mesures de prévention ont également été prises afin d’éviter la dissémination du virus à d’autres élevages. Les exploitations de volailles situées à proximité directe n’ont plus le droit de déplacer leurs bêtes hors de la zone pendant une durée préventive de 21 jours.

Pas de menace pour l’homme

« Ce foyer n’a aucun lien avec les épizooties dues aux virus hautement pathogènes H5N1 et H5N8 qui ont sévi en 2016 et 2017 dans le Sud-Ouest de la France et dans d’autres pays européens, précise la préfecture de Loire-Atlantique. L’identification de ce virus, sans menace pour l’homme, n’a pas de caractère exceptionnel et sa circulation est connue. »

Plus de 4.000 canards avaient été abattus pour des raisons similaires début février à Saint-Père-en-Retz (Loire-Atlantique).