Nantes: L'Arbre aux hérons récolte 373.000 euros auprès de ses fans

CULTURE L'énorme projet vient de boucler une campagne internationale de financement participatif ...

Frédéric Brenon

— 

L'Arbre aux hérons sera surmonté par deux volatiles mécaniques.
L'Arbre aux hérons sera surmonté par deux volatiles mécaniques. — Les Machines de l'île
  • L'Arbre aux hérons est une structure monumentale sur laquelle pourront déambuler et s'amuser 400 personnes.
  • Il doit voir le jour en 2022 en bord de Loire à Nantes.
  • Le coûteux projet (35 millions d'euros) sera financé par Nantes métropole, des partenaires publics et privés, et des particuliers.

Ouverte depuis le 6 mars, la campagne de financement participatif de l’ambitieux projet d'Arbre aux hérons s’est achevée ce lundi matin. Cette structure métallique et végétalisée de 35 m de haut doit voir le jour en 2022 sur l'ancienne carrière Miséry, en bord de Loire, à Nantes.

Évaluée à 35 millions d’euros, elle sera financée par Nantes métropole (un tiers) et des partenaires publics et privés. Mais les décideurs du projet cherchent aussi des fonds auprès du grand public français et des fans de l’étranger.

Plus de 5.500 donateurs

Le premier objectif était de lever au minimum 100.000 euros d’ici au 23 avril, date de la fin de la campagne diffusée sur la plateforme internationale de crowfunding Kickstarter. Un palier atteint dès le deuxième jour.

Le second objectif était d’approcher le plus possible des 500.000 euros et des 7.500 donateurs. Au final, la collecte affiche un total de 373.525 euros. Quelque 5.511 contributeurs ont participé dont 280 contributeurs américains. Soit un don moyen de 67 euros. " Choisir Kickstarter avait pour vocation de faire parler de nous à l’échelle internationale. L’objectif est que tout le monde arrive à placer Nantes sur une carte ", affirme Pierre Oréfice, directeur des Machines de l’île.

Des titres de copropriété en retour

Les donateurs (à partir de 2 euros) bénéficieront de contreparties. « De 10 à 50 euros, ils recevront un titre de copartage numérique numéroté et nominatif, décrit Pierre Oréfice. Au-delà, un titre de copartage imprimé sera envoyé par La Poste. Ce sera un document exceptionnel, dessiné par notre affichiste Stephan Muntaner, que l’on pourra conserver fièrement chez soi. » Des croquis, affiches et petites récompenses (sac, casquette) seront aussi offerts aux participants.

En parallèle de la campagne de financement participatif en cours, qui ne devrait représenter qu’une petite part du montage financier global, 22 entreprises se sont déjà engagées à verser chacune 50.000 euros pour le parrainage d’une des 22 branches de l’arbre, soit un total de 1,1 million d’euros. Le Crédit Mutuel a promis d’offrir 1,5 million d’euros pour les études.

La Tour Eiffel de Nantes

Exposé en maquette dans l’actuelle Galerie des Machines à Nantes, l’énorme Arbre aux hérons, 50 m de diamètre, sera constitué de branches végétalisées reliées par des passerelles et belvédères. Des insectes mécaniques​ mobiles le peupleront. Pas moins de 400 personnes pourront y déambuler dessus en même temps. A son sommet, deux hérons embarqueraient des visiteurs pour un vol circulaire.

« C’est un projet fabuleux. Il serait à Nantes, ce que la Tour Eiffel est à Paris », est convaincu François Delarozière, coconcepteur du projet. Les travaux pourraient débuter en 2019.

>> A lire aussi : Le «jardin extraordinaire» de l'Arbre aux hérons ouvrira en 2019