Un policier municipal actionne une caméra-piéton à Nantes.
Un policier municipal actionne une caméra-piéton à Nantes. — F.Brenon/20Minutes

SECURITE

Nantes: Des caméras piétons pour les policiers municipaux

Les petits appareils filmeront les échanges avec des habitants si cela est nécessaire...

  • La ville de Nantes a acheté 45 caméras pôur ses patrouilles de police municipale.
  • L'objectif est d'apaiser les tensions lors des échanges avec les policiers.

Elles seront mises en service sur la voie publique dès lundi. Des petites caméras-piétons vont désormais équiper les binômes de policiers municipaux en patrouille dans les rues de Nantes. Faciles à actionner, ces petits boîtiers seront positionnés au niveau du torse de l’agent municipal, accrochés au gilet pare-balles. La ville a acquis au total 45 caméras de ce type.

L’appareil, déjà utilisé dans certaines villes, serait utile en prévention « pour apaiser les tensions » ou a posteriori lorsqu’il s’agit de revenir sur une intervention compliquée. Il ne filme pas en continu, seulement lorsque c’est nécessaire, après avertissement du policier municipal.

Images conservées six mois

« Quand le ton monte, quand on risque une agression verbale, on prévient la personne en face que l’on enclenche la caméra. Quand elle sait qu’elle est filmée, elle aura tendance à faire attention à son comportement », explique Cyril Verdier, chef de service à la police municipale nantaise. L’usager lui-même peut également demander au policier municipal d’enregistrer l’échange. « Si on nous le demande, on ne refusera pas », assure le policier.

Un policier municipal présente une caméra-piétons.
Un policier municipal présente une caméra-piétons. - F.Brenon/20Minutes

Les images sont conservées pendant six mois, au-delà elles sont détruites. Elles peuvent être transmises aux services de police et de justice, sur réquisition. « Il y a deux enjeux : la protection de nos agents, la transparence et la clarté », insiste Johanna Rolland, maire de Nantes.

Caméras de vidéo-surveillance à partir d’avril

L’équipement de ces 45 caméras-piétons s’ajoute à la fourniture, l’an passé, de gilets pare-balles plus fonctionnels. Des nouveaux bâtons de défense télescopiques, plus légers et moins encombrants que les anciens « tonfas », ont aussi été remis aux policiers municipaux en fin d’année 2017.

>> A lire aussi : Les contrôleurs de la Tan équipés de caméras-piétons pour éviter les agressions?

Par ailleurs, la ville de Nantes a annoncé que la mise en place des 97 caméras de vidéoprotection en centre-ville et dans les quartiers nantais s’effectuerait avec six mois d’avance par rapport au calendrier prévu. Elles seront « opérationnelles » à partir d’avril, a indiqué ce vendredi Johanna Rolland. Elles filmeront 24h/24 et seront pilotées et gérées en temps réel par un centre de supervision métropolitain.

Il y aura aussi 7 caméras à Vertou, 13 à Rezé et 22 à Saint-Herblain, ces dernières étant déjà opérationnelles depuis plusieurs années..