Nantes: Maîtrisé par plusieurs agents alors qu'il tentait d'étrangler un... chien policier

FAITS DIVERS Le jeune homme devra répondre de ses actes devant le tribunal correctionnel...

F.B.
— 
Un chien policier. Illustration
Un chien policier. Illustration — Jake May -AP-Sipa

Placé en garde à vue, il a expliqué son geste insensé par une « peur des chiens ». Un homme de 22 ans sera convoqué au tribunal correctionnel en août prochain pour des violences volontaires commises sur un… chien policier.

Les faits se sont produits lundi après-midi quartier Breil-Malville à Nantes. Une patrouille de police se rendait sur un hall d’immeuble squatté par une demi-douzaine d’individus. L’un d’entre eux, en possession d’un joint, refusait de se soumettre au contrôle d’identité et tentait de quitter les lieux, rapporte la police. Mais un agent accompagné d’un chien policier muselé lui barrait le chemin.

Il avance un « réflexe »

Le jeune homme gesticula alors dans tous les sens, s’énerva, puis saisit le chien au cou en le serrant fermement. Il fallut l’intervention de plusieurs policiers pour l’immobiliser au sol et lui faire lâcher prise.

Conduit au commissariat, l’agresseur, déjà connu des services de police, a évoqué un « réflexe » poussé par la « peur ». Il a été remis en liberté. Quant au chien, il va bien.

>> A lire aussi : Pas-de-Calais: Le cambrioleur découvert sous le lit par le chien policier