Nantes: Il écrit au marqueur indélébile sur une œuvre du musée d'arts

FAITS DIVERS L'individu a laissé des inscriptions incompréhensibles...

F.B.
— 
L'œuvre se trouve sur le parvis du musée d'arts de Nantes (à droite).
L'œuvre se trouve sur le parvis du musée d'arts de Nantes (à droite). — F.Brenon/20Minutes

Que lui est-il passé par la tête ? Un homme de 34 ans a été interpellé dimanche, cours Saint-Pierre à Nantes, après avoir dégradé une œuvre d’art du musée d’arts de Nantes, rapporte la police. Vers 15h45, l’individu s’est approché de la toupie multicolore réalisée par l’artiste Dominique Blais, intitulée Le spectre de la lumière, laquelle est exposée sur le parvis du musée.

L’homme a alors sorti un marqueur noir et écrit grossièrement à l’encre indélébile sur la protection vitrée : « Inspecteur Merlaux, bureau securitrax, malfaçons, traces d’oxydations précoces, demandes d’indemnités à l’artiste, refusé, cadre décennal »…

Le musée a déposé plainte

Repéré par les agents de sécurité, il a immédiatement pris la fuite, avant d’être identifié et arrêté par la police quelques minutes plus tard dans la rue.

Le musée d’arts a évidemment déposé plainte. Une enquête a été ouverte. Le même homme, suivi pour des troubles psychiatriques, avait déjà été interpellé le 12 février alors qu’il était en train d’agiter un sabre en bois place Graslin.

Fermé pour travaux pendant cinq ans, le musée d’arts de Nantes est rouvert depuis fin juin 2017, rue Clemenceau, près du Jardin des plantes.