Nantes: Une feuille de route et 33 actions pour la transition énergétique de la métropole

ENVIRONNEMENT Nantes métropole a adopté vendredi un plan de bataille contre le réchauffement climatique…

F.B.

— 

Le toit végétalisé et cultivé du centre commercial de Beaugrenelle à Paris.
Le toit végétalisé et cultivé du centre commercial de Beaugrenelle à Paris. — MEIGNEUX/SIPA
  • Nombreuses actions concernent les transports et les bâtiments.
  • La proposition de gratuité des transports n’a « pas été retenue ».

Un an après la fin du «grand débat» sur la transition énergétique, auquel ont participé 53.000 personnes, Nantes métropole a adopté ce vendredi, à l’unanimité de ses élus, une feuille de route pour les années à venir. Quelque 33 engagements conduisant à « changer de braquet dans la lutte contre le réchauffement climatique » y figurent.

Beaucoup concernent les transports : fin des bus diesel d’ici à 2020, systématiser la circulation à 30 km/h, développer le covoiturage, investir un milliard d’euros pour plus de mobilité durable… Ou le bâtiment : végétaliser et installer des panneaux solaires sur un maximum de toitures disponibles, généraliser d’ici 2020 la construction à énergie positive dans les projets urbains, investir 100 millions d’euros d’ici 2030 pour la rénovation thermique…

Mais Nantes métropole prend aussi l’engagement de diminuer d’un tiers la consommation de l’éclairage public d’ici 2020, de développer le télétravail avec notamment la création d’un lieu de coworking dans chaque commune, de diviser par 5 le gaspillage alimentaire d’ici 2030, ou encore de produire 50 % d’énergies renouvelables locales en 2050.

La gratuité des transports écartée

« Sur les questions de l’isolation, de la rénovation, de la production locale d’énergies renouvelables, notamment, il y a là une véritable accélération », apprécie Caroline Houalet, l’un des quatre membres de la commission citoyenne chargée de piloter le « grand débat » puis d'en extraire un rapport.

Une habitante entrant dans le container d'information du grand débat sur la transition énergétique à Nantes métropole.
Une habitante entrant dans le container d'information du grand débat sur la transition énergétique à Nantes métropole. - F.Brenon/20Minutes

Caroline Houalet exprime toutefois le regret que la proposition de gratuité des transports n’ait « pas été retenue », « ni même expérimentée ». Elle juge que l’accélération dans le domaine des déchets « manque de puissance » et exprime sa vigilance quant à la « qualité des projets de nature en ville ».

>> A lire aussi : Villes du futur: A quoi ressemblera Nantes en 2050?

« Face aux enjeux et objectifs, la responsabilité n’est pas seulement celle des collectivités, c’est aussi celle des concitoyens. Notre rôle sera de les accompagner le mieux possible », considère Marie-Cécile Gessant, maire de Sautron.