Nantes: La discothèque Le Bilboquet fermée trois mois par la préfecture

FAITS DIVERS La boîte de nuit de l'île de Nantes est sanctionnée après l'assassinat d'un jeune homme début janvier...

F.B.

— 

La discothèque se trouve boulevard Gustave-Roch, sur l'île de Nantes.
La discothèque se trouve boulevard Gustave-Roch, sur l'île de Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Cinq semaines après la mort d’un jeune homme, tué par balles devant la discothèque Le Bilboquet, la préfecture de Loire-Atlantique indique qu’une fermeture administrative a été décidée pour sanctionner l’établissement nocturne nantais. Cette fermeture couvre la période du « 16 février au 16 mai 2018 », précise l’Etat.

Les motifs retenus concernent des « manquements constatés dans le fonctionnement de l’établissement par plusieurs rapports de la brigade de contrôle nocturne de la mairie de Nantes et de la direction départementale de la sécurité publique ».

Notamment des « faits de viols survenus pour lesquels il est établi que la victime s’était enivrée à l’intérieur de l’établissement et que le personnel n’était pas intervenu », des « nuisances sonores », ou une « mauvaise gestion de la clientèle (clients bruyants, clients alcoolisés…) », justifie la préfecture.

Tué dans la voiture

Le 7 janvier, vers 6h, un client, âgé de 20 ans, a été mortellement touché par un tir d’arme à feu, alors qu’il venait de monter dans la voiture d’un ami stationnée devant la discothèque située boulevard Gustave-Roch, entre les places Mangin et République, sur l’île de Nantes. Une information judiciaire contre X pour assassinat a été ouverte. L’auteur du coup de feu n’a pas été retrouvé.

Discrète, la boîte de nuit est installée depuis huit ans au rez-de-chaussée d’un petit immeuble.