TER Nantes-Saint-Nazaire: La région réclame à la SNCF d'indemniser immédiatement les abonnés

TRAINS Le conseil régional dénonce les retards et suppressions de trains sur l’axe Nantes-Le Croisic…

F.B.

— 

Un train TER (illustration)
Un train TER (illustration) — C.Triballeau/AFP

Trop, c’est trop. Le conseil régional des Pays-de-la-Loire ne supporte plus les plaintes régulières des abonnés TER de la ligne Nantes-Saint-Nazaire-Le Croisic. Retards, suppressions de trains, surcharge de wagons… La situation s’est dégradée depuis plusieurs mois. Particulièrement fâcheux quand on sait que la ligne est le deuxième axe ferroviaire le plus fréquenté des Pays-de-la-Loire (1,7 million de voyageurs).

Une réduction immédiate de 20 %

« La région constate que la SNCF est dans l’incapacité d’assurer le service attendu et que la qualité de services exigée n’est pas au rendez-vous », déplore la collectivité qui dit avoir formulé de « multiples alertes » à l’entreprise ferroviaire.

>> A lire aussi : La ligne TER Cholet-Clisson sera (enfin) modernisée mais fermera 10 mois pour travaux

Aussi, « pour compenser les conditions de circulation de ces derniers mois, nous exigeons la mise en place d’une mesure d’indemnisation immédiate des abonnés TER de la ligne Nantes-Le Croisic à hauteur de 20 % », fait savoir le conseil régional des Pays-de-la-Loire. La SNCF n’a pas encore fait connaître sa réponse. Sollicitée, sa direction régionale ne nous a, pour l’heure, pas répondu.

Nouvelles indemnisations dès le mois de mars

Par ailleurs, considérant que les problèmes de qualité de service concernent d’autres lignes des Pays-de-la-Loire, la présidente du conseil régional, Christelle Morançais, annonce avoir obtenu l’application dès le mois de mars, au lieu du 1er juillet 2018, des nouvelles modalités d’indemnisation en cas de retard.

Concrètement, à partir de 8 retards supérieurs à 10 minutes (ou suppressions de trains) par mois, l’abonné bénéficiera d’un rabais automatique de 20 % sur sa prochaine mensualité.