Nantes: Le manque de soleil a battu un record en janvier

METEO Les températures sont, elles, exceptionnellement douces pour la saison…

F.B.

— 

Pluie et vent en centre-ville (illustration).
Pluie et vent en centre-ville (illustration). — G. Varela / 20 Minutes

Vivement février ! Les rayons du soleil ont été anormalement discrets en janvier en Loire-Atlantique. Selon les relevés de Météo France, moins de 39 heures d’ensoleillement ont été totalisées sur l’ensemble du mois. Un record ! Le total mensuel le plus bas datait jusque-là de janvier 2007 (47 heures). On est loin des 73 heures d’ensoleillement théoriquement attendues un mois de janvier, si l’on s’en tient à la moyenne des 30 dernières années.

Sans surprise, les précipitations, elles, ont été très élevées. Le cumul de pluie atteint 114 mm à Nantes, soit 30 % de plus que les normales de saison. Ce n’est toutefois pas un record, janvier 1988 avait été nettement plus arrosé (215 mm d’eau), selon les archives de Météo France.

Douceur exceptionnelle

Heureusement, il y a une bonne nouvelle parmi cette grisaille : les températures sont exceptionnellement douces. Elles tutoient les records de janvier 1993 (température minimale moyenne de 5,9°C) et janvier 2014 (température maximale moyenne de 11,5°C). On a, par exemple, atteint 14,3°C le mardi 24 janvier à Nantes. Le mercure n’est descendu qu’une fois en dessous de zéro, le matin du samedi 27 janvier (-0,2°C). De belles économies de chauffage pour les foyers.