Loire-Atlantique: Retranché chez lui après avoir blessé son ex-compagne, le forcené s'est donné la mort

FAITS DIVERS L'homme de 47 ans avait gravement blessé son ex-compagne à la gorge dimanche soir...

F.B.

— 

Un hélicoptère de la Gendarmerie nationale. Illustration.
Un hélicoptère de la Gendarmerie nationale. Illustration. — P. Dejong / AP / Sipa

Le bourg de Saint-Viaud, près de Paimbœuf (Loire-Atlantique), est sous le choc. Depuis 23h, dimanche soir, un homme de 47 ans était retranché chez lui, dans un logement à proximité de la mairie. Armé d'un fusil de chasse et menaçant, il avait, un peu plus tôt, agressé son ex-compagne à son domicile de Corsept, une commune voisine.

Gravement blessée au cou, la victime, âgée de 48 ans, a été transférée au CHU de Nantes. Son pronostic vital était, ce lundi après-midi, engagé, rapporte la gendarmerie nationale.

Longues négociations

Après de longues négociations suivies d’une période de silence, les gendarmes de Loire-Atlantique, renforcés par des gendarmes mobiles, ont finalement décidé d’investir le logement du forcené ce lundi matin, vers 10h. Trop tard, l’homme a été trouvé mort. Un suicide par arme à feu, selon les premiers éléments de l’enquête.

Le périmètre de sécurité, au sein duquel se trouvait une école, a été levé à Saint-Viaud. Une autopsie sera pratiquée mardi. L’enquête tentera désormais d’éclaircir les circonstances du drame.