Nantes: Sur le campus du Tertre, c'est toujours la course pour déjeuner au Crous

VIE ETUDIANTE En attendant l'ouverture (retardée) d'un nouveau resto U, l'affluence est toujours forte dans les différents points de restauration du campus nantais...

Julie Urbach
— 
Affluence à la nouvelle cafet Stéphane Hessel sur le campus du Tertre à Nantes
Affluence à la nouvelle cafet Stéphane Hessel sur le campus du Tertre à Nantes — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Alors que la fac accueille toujours plus d'étudiants, trouver une place pour déjeuner n'est pas chose aisée.
  • D'autant que l'ouverture de l'Space, cette grande cafeteria ultra-moderne, a été retardée de plusieurs mois.

« La galère », « la course », « mission impossible »… Les étudiants nantais du campus du Tertre trouvent vite les mots quand on parle avec eux de restauration universitaire. Il faut dire que depuis plusieurs années, et alors que la fac accueille toujours plus d’étudiants, dégoter une place pour déjeuner n’est pas chose aisée, surtout lorsque la pause est courte. « Entre 12h et 13h, c’est blindé, témoigne Louis, étudiant en langues. Il faut savoir courir vite, ou ne pas avoir peur de la foule ! »

Jeudi midi, devant le resto U du Tertre (qui sert plus de 2.000 repas par jour), la file d’attente pour avoir son plateau part du haut des escaliers et traverse le grand hall sur plusieurs dizaines de mètres. Au Pôle étudiant, où les croque-monsieur et quiches se distribuent à vitesse grand V, pas une place de libre. Et à la nouvelle cafétéria Stéphane Hessel, ouverte depuis la rentrée, des dizaines de jeunes patientent dehors. « On en a pour 20 minutes d’attente, peste Juliette, 19 ans. Mais c’est partout pareil si l’on veut manger pour pas trop cher. On aurait besoin d’un nouveau lieu ! »

Le resto U du Tertre à Nantes
Le resto U du Tertre à Nantes - J. Urbach/ 20 Minutes

Cafétéria ultra-moderne

Bonne nouvelle, cet endroit existe. C’est l’Space, la nouvelle grande cafétéria qui devait ouvrir en septembre dernier. Mais plusieurs aléas (deux prestataires sont notamment en liquidation judiciaire) ont retardé la construction du bâtiment, qui fait grise mine le long du tram. Une nouvelle date de livraison avait été fixée pour février. « Nous sommes en pleine procédure juridique pour le règlement de plusieurs litiges. En attendant, on arrive à gérer et ce n’est pas si pénalisant, veut rassurer Corinne Vadé, la directrice générale du Crous. Mais on espère vraiment que l’ouverture interviendra avant l’été. »

Le chantier de l'Space a pris du retard
Le chantier de l'Space a pris du retard - J. Urbach/ 20 Minutes

Les étudiants devraient donc découvrir à la rentrée prochaine ce lieu décrit comme « ultra-moderne », loin des représentations du resto U traditionnel. Côté restauration, les paninis, pizzas ou autres plats operculés seront préférés aux viandes en sauce ou entrées froides. Hamacs, écrans et Wi-fi seront installés « pour répondre aux attentes des étudiants, qui veulent un confort de vie, un espace où se retrouver, au-delà de la restauration », estime Corinne Vadé.

En attendant, d’autres pistes sont à l’étude pour tenter de désengorger la pause midi. « La solution serait de décaler les heures de sortie de cours pour qu’il y ait des flux d’étudiants toutes les 20 minutes, explique Théo Combelle, président d’InterAsso Nantes. On demande aussi qu’il y ait davantage de lieux de vie, des salles équipées de micro-ondes, pour les étudiants qui ramènent leurs propres repas. »

Le nouveau RU S pace
Le nouveau RU S pace - Architectes Rocheteau Saillard - Nantes

Ile de Nantes

Sur l'île de Nantes, des étudiants (Beaux-Arts, architecture...) réclament la création d'un restaurant universitaire supplémentaire. Une pétition en ligne a récolté 600 signatures. «C'est en projet dans le but d'accompagner le futur quartier hospitalo-universitaire, répond-on au Crous. A terme, 10.000 étudiants seront scolarisés sur l'île de Nantes".