Nantes: Minutup, l'hôtellerie à la minute même en journée

ECONOMIE La start-up permet de louer à tout moment une chambre, une salle de réunion, un spa ou une place de parking d'un étbalissement hôtelier...

Frédéric Brenon

— 

L'espace spa bien-être du Seven urban suites à Nantes est accessible via Minutup.
L'espace spa bien-être du Seven urban suites à Nantes est accessible via Minutup. — FABRICE ELSNER/20MINUTES

Des opportunités à saisir pour les clients. Des débouchés inattendus pour les hôteliers. Voici ce que propose Minutup, application mobile lancée fin 2017 par trois jeunes entrepreneurs, dont un Nantais. En quelques clics, l’utilisateur peut réserver, à n’importe quel moment de la journée, l’un des services proposés par des hôtels : chambre, salle de sport, spa, salle de réunion, espace de coworking, consigne à bagages, place de parking, ou même, depuis peu, petit-déjeuner.

Tarifs abordables

Les professionnels sont principalement visés. « Celui qui a besoin de se reposer entre deux rendez-vous, celui qui cherche un espace connecté pour travailler », justifie Medhi Sehaqui, cofondateur de Minutup. Mais « un sportif voulant une salle à côté de chez lui ou une femme qui souhaite allaiter tranquillement en ville » peuvent aussi être intéressés.

Le paiement se fait à la minute à des tarifs « généralement très abordables ». Exemple : 40 euros l’heure pour une chambre quatre étoiles sur l’île de Nantes, 2 euros l’heure pour une salle de réunion à Saint-Herblain. L’offre de services, s’adapte à la position géographique du smartphone.

« Optimiser les équipements »

« On choisit nous-mêmes les services et les tarifs en fonction de nos disponibilités. C’est très souple », commente Philippe Kerann, gérant d’un Brit hôtel qui y voit « une solution intéressante pour optimiser les équipements » et dégager un « complément de revenus » dans un secteur fortement concurrencé par Airbnb. Minutup se finance en récupérant 18 % de commission sur chaque transaction.

Pour l’heure, la start-up travaille avec une vingtaine d’hôtels à Nantes, Paris et Toulouse. Elle vise entre 300 et 500 établissements affiliés en France d’ici un an. « On est la seule application à rassembler tous les types de services sur une même plateforme. On est confiants », avance Mehdi Sehaqui. Des discussions sont, notamment, engagées avec le groupe Louvre Hotels (800 établissements en France).