Notre-Dame-des-Landes: Fesses, verre «Non à l'aéroport»... L'étonnante visite de la préfète de Loire-Atlantique dans la ZAD

INSOLITE Les Zadistes ont répondu à leur manière à la visite inédite de la préfète de Loire-Atlantique ce vendredi matin...

F.B.

— 

Plusieurs occupants de la ZAD ont baissé leur pantalon devant la préfète de Loire-Atlantique.
Plusieurs occupants de la ZAD ont baissé leur pantalon devant la préfète de Loire-Atlantique. — Pool images

 

Un préfet au cœur de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, c’est un « symbole », un « signe d’ouverture », s’est félicité Nicole Klein. Une semaine et demie après l'abandon du projet d'aéroport, la préfète de Loire-Atlantique s’est rendue sur la route départementale 281 ce vendredi matin afin de constater par elle-même que l’axe obstrué depuis cinq ans, surnommé « route des chicanes », avait bien été dégagé.

Sous escorte policière, elle a aussi pu échanger sur place avec quelques militants anti-aéroport des associations ACIPA et Copain, loin des journalistes tenus à l’écart.

Les Zadistes baissent leur pantalon

Si la visite s’est, apparemment, déroulée sans heurt, de nombreux habitants de la ZAD n’ont pas souhaité rencontrer la représentante de l’Etat, selon nos informations. Plusieurs d’entre eux l’ont même accueilli en exhibant leurs fessiers ! Un acte de défiance répété quelques minutes plus tard. D’autres avaient préféré ironiser sur sa venue via des tags moqueurs inscrits sur des panneaux. « On fait un drôle de métier quand même », a commenté Nicole Klein. 

La préfète trinque avec des anti-aéroport

Autre scène étonnante, cette fois sous les yeux des journalistes : la préfète de Loire-Atlantique a achevé son déplacement à Notre-Dame-des-Landes par un verre de jus de pommes, servi dans un gobelet siglé « Non à l’aéroport », partagé avec plusieurs opposants historiques au projet, notamment Sylvain Fresneau, agriculteur installé dans la ZAD. Le directeur général de la gendarmerie nationale, Richard Lizurey, a, lui aussi, trinqué. Les temps changent…

La préfète de Loire-Atlantique (au centre) trinque avec Sylvain Fresneau, opposant historique au projet d'aéroport vivant sur la ZAD, et Richard Lizurey, directeur de la gendarmerie nationale.
La préfète de Loire-Atlantique (au centre) trinque avec Sylvain Fresneau, opposant historique au projet d'aéroport vivant sur la ZAD, et Richard Lizurey, directeur de la gendarmerie nationale. - L.Venance/AFP

Amers envers l'Etat, plusieurs élus pro-aéroport ont très peu apprécié ces images diffusées sur les réseaux sociaux. L'ex-président de la région Pays de la Loire, Bruno Retailleau (LR), s'indigne de voir une «préfète humiliée». Le président du conseil départemental de Loire-Atlantique, Philippe Grosvalet (PS), dénonce, lui, le «ridicule» de ces deux scènes.