Loire-Atlantique: Nantes, Sainte-Luce, Couëron... Les tops de la croissance démographique

RECENSEMENT Le comptage annuel de la population reprend ce jeudi dans 284 communes des Pays de la Loire...

F.B.
— 
La foule de piétons dans les rues du centre-ville de Nantes avant Noël 2014.
La foule de piétons dans les rues du centre-ville de Nantes avant Noël 2014. — Frederic Brenon / 20 Minutes

La traditionnelle campagne de recensement débute ce jeudi dans 284 communes des Pays de la Loire. Objectif : affiner le comptage de la population. Une mission plus que jamais nécessaire dans une région qui figure, une nouvelle fois, parmi les plus dynamiques de France, selon les derniers chiffres de population légale (ceux du 1er janvier 2015) dévoilés par l'Insee.

Si les Pays de la Loire ne sont en effet que la huitième région française pour le volume d’habitants (3,71 millions), ils se classent au troisième rang français pour leur rythme de croissance. Cette croissance démographique est portée essentiellement par la Vendée (+1 % par an en moyenne) et, surtout, la Loire-Atlantique (+1,3 %).

Peuplé par 1,36 million d’habitants, le département de Loire-Atlantique a gagné 84.155 habitants entre 2010, l’équivalent des communes de Rezé et Saint-Herblain réunies ! La très grande majorité des communes y connaissent une croissance démographique significative, rapporte l'Insee.

Sainte-Luce, Saint-Nazaire ou Saint-Herblain grossissent

Désormais habitée par un peu plus de 300.000 Nantais, la Cité des Ducs est la ville qui a gagné le plus d’habitants en cinq ans : 18.400 nouveaux résidents, l’équivalent de la commune de Bouguenais.

Sainte-Luce-sur-Loire (+ 3.265 habitants), Saint-Nazaire (+2.753 hab.), Saint-Herblain (+2.635 hab.), Couëron (+1.982 hab.), La Chapelle-sur-Erdre (+1.860 hab), Thouaré (+1.795) et Vertou (+1.680 hab) sont les communes qui ont le plus progressé en cinq ans.

Des communes de seconde couronne du département, comme Sainte-Pazanne, Cordemais ou Cheix-en-Retz, connaissent également une croissance annuelle particulièrement forte.

 

 

Flops

Plusieurs communes perdent aussi des habitants, selon l'Insee. Beaucoup se trouvent sur la côte: Le Pouliguen, La Baule, La Turballe, Batz-sur-mer, Les Sables d'Olonne... C'est aussi le cas, plus loin dans les terres, de Cholet, Luçon ou Laval.