FC Nantes: Un duo d'architectes franco-américain pour réaliser le nouveau stade

URBANISME Les agences américaine HKS et parisienne ATSP ont été retenues pour travailler sur le futur stade du FCN...

F.B.

— 

Le cabinet ATSP a signé la dernière rénovation du Parc des princes à Paris.
Le cabinet ATSP a signé la dernière rénovation du Parc des princes à Paris. — Capture d'écran psg.fr
  • Le futur stade du FC Nantes sera financé par le président du FCN, Waldemar Kita, et par le groupe immobilier Réalités.
  • Sa livraison, quartier de la Beaujoire, est prévue pour 2022.
  • Deux agences d'architectes ont été retenues pour commencer à travailler sur le projet.

On connaît désormais les noms des architectes retenus pour la construction du nouveau stade de 40.000 places du FC Nantes, élément central du projet urbain Yello Park. C’est le duo HKS-ATSP qui a été retenu pour réaliser l’avant-projet de l’enceinte, annonce le club vendredi soir.

Le premier est l’une des plus grosses agences américaines, basée à Dallas. Si ses gratte-ciels ont forgé sa réputation, elle a aussi conçu une dizaine de stades en Amérique du nord, dont l' AT&T Stadium, une immense enceinte couverte (80.000 places) louée par les Cowboys de Dallas (football américain).

Le second dont le véritable nom est Atelier Tom Sheehan et partenaires, est un cabinet d’architecture parisien auteur de plusieurs réalisations prestigieuses à l’étranger (Qatar, Chine, Egypte…). Côté sportif, il a, notamment, dessiné les stades d’Oran et Alger-est (Algérie). Et signé la dernière rénovation du Parc des princes à Paris.

Leur expérience a fait la différence

Le nouveau stade du FC Nantes doit être livré en 2022 sur le site de la Beaujoire. Les travaux pourraient démarrer fin 2019. Coût de la construction : environ 200 millions d’euros.

>> A lire aussi : Nantes: Pour dire oui au nouveau stade, la métropole a imposé ses conditions

« Choisir un architecte est toujours un exercice difficile, justifient Waldemar Kita et Yannick Joubert, porteurs du projet Yello Park. Si l’association des deux cabinets HKS/ATPS a retenu notre préférence, c’est pour plusieurs raisons : d’abord, pour leurs expériences internationales et leur expertise dans la construction de stade ; ensuite, pour leur capacité à comprendre les enjeux d’exploitation d’un stade, ainsi que pour leur approche budgétaire optimisée dans un cadre défini ; enfin, pour leur capacité d’innovation. »

La concertation doit « enrichir le projet »

Ce choix intervient alors que la phase de concertation publique portée par la CNDP devrait démarrer fin février. « En parallèle, travailler sur un avant-projet est indispensable compte tenu du calendrier que nous nous sommes imposé et des échéances à venir (Coupe du monde de rugby de 2023, Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024), ajoutent Waldemar Kita et Yannick Joubert dans un communiqué. Nous avions d’ores et déjà intégré dans notre cahier des charges initial les premières idées et suggestions issues des groupes de travail de la phase de pré-concertation, nous continuerons à le faire et à enrichir notre projet avec les idées qui pourront être émises tout au long de la nouvelle phase de concertation. »

>> A lire aussi : Nantes: Qui est Yoann Joubert, patron de Réalités et instigateur du nouveau stade