VIDEO. Nantes: Pourquoi ça vaut le coup d'aller aux championnats de France de patinage ce week-end

SPORTS DE GLACE L'événement a lieu à partir de ce jeudi et jusqu'à samedi soir, à la patinoire du Petit-Port...

David Phelippeau

— 

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron à Nagoya, le 9 décembre dernier.
Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron à Nagoya, le 9 décembre dernier. — Koji Sasahara/AP/SIPA
  • C’est la première fois que Nantes accueille un événement d’une telle ampleur en patinage artistique.
  • Le couple Papadakis-Cizeron sera bien présent vendredi et samedi.

Ça va rouler du patin à Nantes. Inutile d’aller à la patinoire du Petit-Port ce week-end* si vous souhaitez vous ébattre sur la glace, en revanche, vous pourrez admirer les meilleurs athlètes français des sports de glace. A partir de jeudi et jusqu’à samedi soir, les championnats de France élite de patinage artistique ont lieu dans la cité des Ducs. Et on a décidé de vous donner envie d’y aller. Pourquoi y aller à tout prix ?

Parce que c’est la première fois que Nantes accueille ce type d’événements. C’est une première pour Nantes. Le seul événement de patinage accueilli dans l’histoire de la ville est le Masters et c’était en 1998. « Cela fait des années que je demande que les championnats de France soient organisés chez nous, explique Maryvonne Del Torchio, présidente de la Ligue régionale des sports de glace. La Fédération a choisi Nantes il y a un an et les collectivités ont donné leur accord en octobre… C’est la première fois qu’on a une épreuve aussi importante ! » Par ailleurs, ces « France » sont la dernière épreuve majeure avant les JO de Pyeongchang (Corée-du-Sud) en février. Quelque 80 bénévoles sont mis à contribution pour cette épreuve de trois jours.

>> A lire aussi : Nantes: Petit-port ferme pour travaux, le manque de patinoire devient criant

Parce que le patinage sera visible sous différentes formes, et certaines disciplines valent le coup d’œil. 150 athlètes seront présents pendant les trois jours. Six disciplines seront représentées : le patinage artistique, la danse sur glace, le ballet sur glace, le patinage artistique synchronisé, le short-track et le freestyle (durant le gala de samedi soir à 20 h 30). « Le short-track [discipline olympique] est une discipline vraiment impressionnante, c’est une course de vitesse, estime Maryvonne Del Torchio. De manière générale, entre voir à la télé du patinage et en voir en réalité, il y a une vraie différence. On découvre quand on est sur place la vitesse de déplacement des athlètes. C’est un très beau spectacle. » Pour y assister, il faudra débourser entre 5 euros (le vendredi) et 15 euros (le samedi). Le jeudi, c’est entrée libre.

Parce qu’il va y avoir du très, très beau monde, et surtout Brian Joubert. Les Nantais auront sous les yeux… « des futurs champions olympiques », selon présidente de la Ligue régionale des sports de glace. Si on doit en citer quelques-uns, on ne peut passer sous silence le couple Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron (danse sur glace), qui vient de remporter sa première finale du Grand Prix à Nagoya il y a quelques jours, avec un nouveau record du monde (202,16 points) à la clé. Le couple français avait déjà été le premier à franchir la barre des 200 points en novembre dernier. Les deux patineurs sont à retrouver vendredi, à partir de 12 h 15, pour le programme court et le samedi, à partir de 16 heures, pour le programme libre.

Brian Joubert, champion du monde de patinage artistique en 2007 et détenteur du record du nombre de médailles aux championnats du monde et d’Europe du patinage moderne post-Seconde Guerre mondiale (16 médailles), se produira lors du gala des champions de samedi soir de 20 h 30 à 22 h 30.

* La patinoire du Petit-Port est donc fermée à partir de ce mercredi et jusqu’à samedi soir. Réouverture, dimanche, à 15 heures.