Nantes: Deux pyromanes retrouvés après plus de 200.000 euros de dégâts

FAITS DIVERS Deux hommes de 18 et 19 ans ont été placés en garde à vue, mercredi à Nantes…

J.U.

— 

Le numéro 18 des pompiers
Le numéro 18 des pompiers — ALLILI MOURAD/SIPA

Ils sont convoqués devant le tribunal de Nantes en février prochain. Deux jeunes hommes, âgés de 18 et 19 ans, ont été placés en garde à vue, mercredi, pour deux séries d'incendies. Selon la police, un fourgon Mercedes et un camion benne avaient été brûlés, il y a un mois, quartier du Sillon de Bretagne à Saint-Herblain. Un autre incendie de deux camions identiques a eu lieu début novembre, à Haute-Goulaine cette fois.

Cette nuit-là, les dégâts avaient été plus importants puisque plusieurs foyers d’incendie avaient été repérés sur un parking public, non loin d’un supermarché, propriétaire des deux véhicules incendiés. La commune de Haute-Goulaine ainsi qu’une habitante avaient aussi porté plainte pour de grosses dégradations. Le préjudice total de ces deux séries d’incendies a été évalué à plus de 200.000 euros, rapporte la police.

>> A lire aussi : A Sautron, le petits-fils de la victime suspecté d'être l'auteur de l'incendie mortel

Ils nient une partie des faits

Les enquêteurs de la cellule de lutte contre les incendies de véhicules ont pu remonter jusqu’aux deux pyromanes après que la mère de l’un d’entre eux a signalé avoir aperçu une vidéo de son fils, devant deux camions en feu. Les deux jeunes ont finalement reconnu avoir ouvert la porte d’un véhicule et brûlé les fauteuils, puis avoir mis le feu à des livres et les avoir lancés au niveau d’une haie qui longeait le parking du supermarché. Ils ont cependant nié être à l’origine des incendies de Saint-Herblain.