Les prix du logement neuf à la loupe

Benjamin Merieau - ©2008 20 minutes

— 

L'Observatoire du logement pour la métropole Nantes-Atlantique (Oloma) a présenté hier les chiffres de sa première enquête complète sur les logements neufs. Recensés au quatrième trimestre 2007, ils portent sur Nantes, son agglo, La Baule et la Presqu'île, l'agglomération nazairienne et un territoire couvrant le Nord-Loire entre Savenay et Ligné. L'objectif est d'offrir une meilleure compréhension du marché, en résumant chiffres, prix et tendances du neuf. Chaque trimestre, l'observatoire publiera un document de ce type.

· A Nantes intra-muros Quatre quartiers concentrent presque 80 % des ventes de logements neufs. Il s'agit de l'Ile de Nantes, de Malakoff/Saint-Donatien (19,9 % des ventes chacun), de Hauts-Pavés/Saint-Félix (18,4 %) et du quartier Beaujoire/Saint-Joseph-de-Porterie (17,4 %). Le quartier le plus cher est Hauts-Pavés/Saint-Félix, où le m2 neuf se négocie en moyenne à 4 335 euros. A l'inverse, à Bottière-Doulon, le prix descend à un peu moins de 3 000 euros.

· Ville et agglo La moyenne du prix de vente du neuf à Nantes (3 629 euros le m2) est sensiblement la même que dans d'autres villes comparables comme Lyon, Toulouse ou Montpellier. Quant à l'agglomération nantaise, l'Oloma y chiffre le prix moyen du m2 à 2 884 euros, un tarif qu'il estime « raisonnable ».

· Dans le département Les extrêmes sont proches, géographiquement parlant. Ainsi, si le prix du m2 pour un appartement a pu monter jusqu'à 9 000 euros à Pornichet, dans la commune voisine de Saint-Nazaire, il peut descendre à moins de 2 000 euros dans le quartier du Grand-Ormeau.